Un niveau plutôt faible de connaissances sur les différentes options de traitement chez les patients atteints du cancer de la prostate

 

PROSTATE Utrecht – mechentel news -Les options de traitement contre le cancer localisé de la prostate évoluent constamment. Dans le flot des services offerts, le patient se sent souvent débordé par la prise d’une décision. Dans cette étude menée par Marie-Anne van Stam et al. du département d’urologie au centre médical de l’université d’Utrecht, Pays-Bas, les approches de traitement les plus courantes (prostatectomie radicale, la radiothérapie et la surveillance active) ont été comparés en termes de perception entre les patients. Dans cette étude prospective multicentrique, 426 patients ont été interrogés avant l’intervention au moyen de questionnaires sur leur point de vue respectif et leur niveau de connaissance sur les risques des thérapies proposées. Par la suite, ces données ont été comparées avec les données actuelles de la littérature. Il a été constaté que les patients n’ont pas compris dans 68% des cas que le risque d’une récidive du cancer sont comparables, pour une prostatectomie radicale ou une radiothérapie De même, 65% des patients n’étaient pas conscients du fait que lors d’une prostatectomie radicale, le risque d’incontinence urinaire post-opératoire est plus élevé. La connaissance d’une dysfonction érectile après prostatectomie radicale était également faible (61%). Que la radiothérapie entraîne des taux plus élevés d’effets secondaires gastro-intestinaux, était inconnue pour 53% des patients. Pour la surveillance active près de la moitié des patients (45%) ignorait le fait que le risque d’un traitement définitif à la suite du suivi est faible. Les auteurs concluent dans leur étude parue en pré-publication électronique en septembre 2017 dans le journal scientifique BJU International, que 80% des patients n’étaient pas conscients de la similarité des taux de mortalité lors d’une prostatectomie radicale, une radiothérapie ou une surveillance active.

Auteurs: van Stam MA, van der Poel HG, van der Voort van Zyp JRN, Tillier CN, Horenblas S, Aaronson NK, Ruud Bosch JLH. Correspondance: Professor J.L.H.R. Bosch, MD, PhD, Department: Urology, University Medical Centre Utrecht, Heidelberglaan 100, 3508 GA Utrecht, The Netherlands. E-Mail: J.L.H.R.Bosch@umcutrecht.nl Etude: The accuracy of patients‘ perceptions of the risks associated with localised prostate cancer treatments. Source: BJU Int. 2017 Sep 28. doi: 10.1111/bju.14034. [Epub ahead of print] Web: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bju.14034/abstract

Commenntaire

Bien qu’affectés à un traitement quotidien du cancer de la prostate, il est étonnant combien peu les patients ont connaissance des corrélations. Il peut en résulter beaucoup d’incompréhension entre le patient et les médecins traitants. Les effets secondaires courants des thérapies respectives peuvent donc être considérés comme un échec de traitement et mettre les médecins en difficulté d’explication. La décision du patient par rapport aux formes respectives de thérapie semble reposer sur une grande ignorance. Il convient de poursuivre les recherches sur la façon d’apporter aux patients un meilleur détail les connaissances nécessaires sur leur propre maladie et les formes de thérapie.

16. April 2018