Fachverlag und Nachrichtenagentur

Analyse du disque optique chez les prématurés

Regensburg – mechentel news – Dans une étude parue dans le magazine scientifique British Journal of Ophthalmology en mars 2013, l’équipe de Hackl S a conclu qu’une naissance prématurée était souvent associée à la présence d’un double anneau et qu’un faible poids de naissance ainsi qu’un âge gestationnel faible influençait la forme de la papille optique. Ils ont remarqué qu’à ce jour, il existait peu d’informations sur la morphologie des disques optiques chez les prématurés. Pourtant, la morphologie de la papille et le développement du nerf optique sont deux facteurs qui peuvent influencer la fonction visuelle des nourrissons. Ils ont analysé la morphologie de la papille optique et sa corrélation avec l’âge gestationnel et le poids de naissance. Ils ont mené un essai rétrospectif dans lequel ils ont revu les images grand champ (système RetCam) de 111 disques optiques de 61 nouveau-nés prématurés. Ils ont évalué la forme de la papille optique, défini le rapport entre les diamètres horizontaux et verticaux, la présence ou non de d’une excavation du disque et la présence ou non d’un double anneau (zone plus pâle autour du disque optique). 110 des 111 disques optiques ont une forme ovale verticale. L’équipe allemande a trouvé une corrélation non significative entre la forme de la papille et le poids de naissance (p = 0,003) et l’âge gestationnel (p = 0,03), 75 % des disques optiques ont montré un double anneau et 89 % présentaient une excavation du disque. L’équipe menée par S Hackl a conclu qu’une naissance prématurée était associée à la présence d’un double anneau. Un faible poids de naissance et un âge gestationnel faible influenceraient, selon eux, la forme de la papille optique. (S.K.)

Auteurs: Hackl S, Zeman F, Helbig H, Oberacher-Velten IM Correspondance: Department of Ophthalmology, University Medical Centre Regensburg, Regensburg, Germany. Etude: Optic disc morphology in premature infants Source: Br J Ophthalmol. 2013 Mar;97(3):314-7. doi: 10.1136/bjophthalmol-2012-302066 Web: http://bjo.bmj.com/content/97/3/314.abstract

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur