Fachverlag und Nachrichtenagentur

Espacement des traitements au Ranibizumab 0.5 dans L’OMD

Medical Retina Liestal – mechentel news – Dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique British Journal of Ophthalmology, l’équipe menée par C Prünte a conclu que l’espacement du traitement pouvait être une option pour des patients atteint d’œdème maculaire diabétique. Les auteurs ont voulu démontré la non-infériorité de l’espacement du traitement (T&E, treat and extend) par ranibizumab avec ou sans laser nécessaire (PRN) pour la MAVC des patients atteints d’œdème maculaire du diabétique (OMD). Une étude en simple aveugle avec des patients randomisés 1:1:1 pour T&E+laser (n=121), T&E (n=128) ou PRN (contrôle ; n=123). Tous les patients ont reçu une injection mensuelle avant stabilisation de la MAVC. L’investigateur a décidé de traiter de nouveau les patients du groupe PRN et d’adapter l’espacement de traitement dans le groupe T&E basé sur la perte de stabilité de la MAVC due à l’OMD. Le traitement par laser fut également laissé à la discrétion de l’investigateur. Collectivement, ces caractéristiques reflétaient un scénario de vie réelle. Les résultats finaux ont inclus une variation moyenne de changement de MAVC du départ à 12 mois, du départ à 12 et 24 mois, l’exposition au traitement et le profil d’innocuité. Les 2 schémas T&E n’ont pas été inférieurs à la PRN du départ du point de vue des changements moyens de MAVC de 1 à 12 mois (T&E+laser: +5.9 et T&E: +6.1 vs PRN: +6.2 lettres; p<0.0001). La variation moyenne de la MAVC à 24 mois était similaire entre les groupes (+8.3, +6.5 et +8.1 lettres, respectivement). Le nombre moyen d’injections était de 12.4 et de 12.8 pour les groupes T&E+laser et T&E, et de 10.7 pour le groupe PRN. Le schéma T&E a montré une réduction du nombre de visites cliniques. Plus de 70% des patients ont maintenu leur MAVC, avec un intervalle supérieur ou égal à 2 mois au cours des 24 mois. Le profil d’innocuité était conforme à celui décrit dans la notice du produit. Les auteurs ont conclu que le T&E était une option de traitement possible pour les patients atteints d’œdème maculaire diabétique avec un potentiel de réduction de charge de traitement. Les auteurs ont précisé que plusieurs autres injections ont été nécessaires dans le groupe PRN, probablement en raison des spécificités du schéma T&E appliqué dans leur étude. (sk)

Auteurs : Prünte C, Fajnkuchen F, Mahmood S, Ricci F, Hatz K, Studni?ka J, Bezlyak V, Parikh S, Stubbings WJ, Wenzel A, Figueira J; and the RETAIN Study Group, Correspondance : rofessor Christian Prünte, Department of Ophthalmology, Augenklinik Kantonsspital Baselland, Rheinstrasse 26, Liestal CH-4410, Switzerland; christian.pruente@ksbl.ch, christian@pruente.ch, Etude : Ranibizumab 0.5 mg treat-and-extend regimen for diabetic macular oedema: the RETAIN study, Source : Br J Ophthalmol. 2015 Oct 9. pii: bjophthalmol-2015-307249. doi: 10.1136/bjophthalmol-2015-307249. [Epub ahead of print], Web : http://bjo.bmj.com/content/early/2015/10/16/bjophthalmol-2015-307249.long

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur