Fachverlag und Nachrichtenagentur

Une substitution orthotope de la vessie fonctionne encore à satisfaction après 20 ans

 

LOWER URINARY TRACT Berne – mechentel news – Le remplacement orthotrope de la vessie est un procédé conventionnel utilisé depuis plus de 30 ans, mais les données sur sa fonctionnalité à long terme font défaut. C‘est pourquoi Marc A. Furrer et al. de la division d‘urologie de l‘Hôpital universitaire de Berne, Suisse, ont étudié 181 hommes et 19 femmes (ø 63 ans; écart interquartile: 57 – 69), ayant subi entre 1985 et 2004 une cystectomie radicale avec dérivation urinaire par une néovessie iléale et dont le suivi avait duré au moins dix ans (ø 167 mois; écart interquartile: 137 – 206). La continence diurne et nocturne atteignait son point culminant 24 mois après l‘opération puis diminuait lentement au cours de maintenant presque deux décennies. Après 10, 15 et 20 ans, les taux de continence de jour s‘élevaient à 92%, 90% et 78%, ceux de nuit à 70%, 65% et 55%. Dix ans ou plus après l‘opération, la perte d‘au moins 100 ml d‘urine concernait moins de 3% des patients le jour et moins de 10% la nuit. Dix ou 20 ans après l‘opération, 11/200 Patients (6%) ou 1/29 (3%) nécessitaient un autocathétérisme intermittent. Après la chute postopératoire prévue de la filtration glomérulaire, la diminution s‘est établie ensuite à moins de 1 ml/min/1,73m2 par an. Dix ans après la cystectomie radicale, on dénombrait dans l‘ensemble 81 complications chez 42 des 200 patients, à savoir une pyélonéphrite dans la plupart des cas. Les auteurs de l‘étude publiée en octobre 2016 dans The Journal of Urology concluent que les patients encore en vie 20 ans après la cystectomie radicale et la mise en place d‘une néovessie iléale orthotope présentaient une continence urinaire satisfaisante et n‘avaient pas non plus perdu la faculté de vider spontanément leur néovessie. Il ne leur restait comme inconvénient guère plus qu‘une fonction rénale physiologiquement diminuée. (mm)

Auteurs : Furrer MA, Roth B, Kiss B, Nguyen DP, Boxler S, Burkhard FC, Thalmann GN, Studer UE. Correspondance : Urs E. Studer, division d‘urologie, Hôpital universitaire de Berne, CH 3010 Berne, Suisse. Courriel: urs.studer@insel.ch. Etude: Patients with an Orthotopic Low Pressure Bladder Substitute Enjoy Long-Term Good Function. Source: J Urol. 2016 Oct; 196(4):1172-80. doi: 10.1016/j.juro.2016.04.072. Epub 2016 Apr 29. Site: http://www.jurology.com/article/S0022-5347(16)30320-2/abstract

COMMENTAIRE A nouveau une étude cliniquement très intéressante du groupe bernois. D‘après cette équipe, l‘incontinence de jour augmente peu à peu dès la 5e année, la différence longitudinale est plus nette concernant l‘incontinence nocturne (miction déclenchée toutes les 3-4 heures) : 70% de continence après 10 ans, 66% après 15 ans et 55% après 20 ans. La continence est définie comme la perte de quelques gouttes d‘urine, elle se contrôle au plan clinique à intervalles de six mois (181 hommes et 19 femmes). Pendant une durée médiane d‘observation de presque 14 ans (167 mois) la fonction rénale a diminué de manière physiologique, soit un TFG de 76 ml/min/1,73m2 à 60 ml/min/1,73m2 après 20 ans. Au total, 19% des patients nécessitaient encore après 10 ans du bicarbonate de sodium pour corriger l‘équilibre acido-basique. Parmi les événements infectieux, la pyélonéphrite était la plus fréquente ; des tumeurs urothéliales métachromes n‘ont été observées que chez 5% des patients ayant survécu 10 ans ou plus.

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur