Facteurs de risque de l’erreur réfractive après chirurgie de la cataracte

REFRACTIVE Lund – mechentel news – L’équipe menée par Mats Lundström a conclu, dans le magazine scientifique Journal of Cataract and Refractive Surgery en avril 2018, que des facteurs de risques sévères ont été rapportés pour les résultats réfractifs faibles après extraction de la cataracte. Les auteurs ont voulu analyser les facteurs de risque d’erreur réfractive après chirurgie de la cataracte et permettre d’avoir un point de référence pour les résultats réfractifs après chirurgie de la cataracte standard. L’étude multicentrique a été menée dans 100 centres chirurgicaux de 12 pays européens. Les données d’extractions consécutives de la cataracte rapportées dans le European Registry of Quality Outcomes for Cataract and Refractive Surgery entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2015 ont été analysées pour la démographie, la MAVC préopératoire, la réfraction cible, les maladies oculaires coexistantes, les difficultés opératoires incluant une chirurgie ophtalmologique précédente, le type de chirurgie, la lentille intraoculaire (LIO) et les complications chirurgicales. Les cliniques s’étaient engagées à rapporter les données de suivi dans les 7 à 60 jours après la chirurgie, la MAVC post-opératoire et la réfraction ont été analysées. Sur les 548 392 cas analysés, les données de suivi ont été disponibles pour 282 811 cas. La moyenne absolue d’erreur de prédiction biométrique de l’équivalent sphérique était de 0,42 dioptries (D). L’erreur de prévision biométrique de ±0,50 D a été obtenue pour 205 675 yeux (72.7%). L’erreur de biométrie prévue de ±1,0 D a été obtenue pour 263 015 yeux (93.0%). Une MAVC pré-opératoire, la réfraction cible, la coexistence de maladies oculaires, les difficultés chirurgicales avec des interventions ophtalmologiques précédentes et les complications chirurgicales étaient liés à des degrés divers à l’erreur réfractive post-opératoire. L’équipe menée par Mats Lundström a conclu que des facteurs de risques sévères (MAVC pré-opératoire faible, comorbidité oculaire et chirurgie oculaire précédente) étaient liés à des résultats réfractifs faibles après extraction de la cataracte. Les auteurs précisent que, quand ces facteurs sont présents, un soin particulier devrait être pris avec les examens préopératoires et le choix de la LIO pour éviter les surprises réfractives. Ils indiquent que les résultats moyens pouvaient être utilisés comme résultats réfractifs de référence. (sk)

Auteurs : Mats Lundström, MD, PhD, Mor Dickman, MD, PhD, Ype Henry, MD, FEBO, Sonia Manning, MD, FRCSI (Ophth), Paul Rosen, FRCS, FRCOphth, Marie-José Tassignon, MD, PhD, FEBO, David Young, PhD, Ulf Stenevi, MD, PhD, Correspondance : From the Department of Clinical Sciences (Lundström), Ophthalmology, Faculty of Medicine, Lund University, Lund, and the Department of Ophthalmology (Stenevi), Sahlgren‘s University Hospital, Mölndal, Sweden; University Eye Clinic (Dickman), Maastricht University Medical Center, Maastricht, and the Department of Ophthalmology (Henry), VUmc, Amsterdam, the Netherlands; Department of Ophthalmology (Manning), University Hospital Waterford, Waterford, Ireland; Oxford Eye Hospital (Rosen), Oxford, and the Department of Mathematics and Statistics (Young), University of Strathclyde, Glasgow, United Kingdom; Department of Ophthalmology (Tassignon), Antwerp University Hospital, University of Antwerp, Belgium. Electronic address: mats.lundstrom@karlskrona.mail.telia.com, Etude : Risk factors for refractive error after cataract surgery: Analysis of 282 811 cataract extractions reported to the European Registry of Quality Outcomes for cataract and refractive surgery, Source : J Cataract Refract Surg. 2018 Apr;44(4):447-452. doi: 10.1016/j.jcrs.2018.01.031. Epub 2018 Apr 22., Web : https://www.jcrsjournal.org/article/S0886-3350(18)30229-3/abstract

23. September 2018