Protéomes du film lacrymal dans la DMLA

MEDICAL RETINA & SICCA Lublin – mechentel news – L’équipe menée par Mateusz Winiarczyk a conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Graefe‘s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology en juin 2018, que les protéines régulées à la hausse complétaient leurs connaissances de la pathogénèse de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), en apportant la preuve que certaines protéines spécifiques sont présentes dans le film lacrymal de la DMLA. Les protocoles de dépistage actuels ont des limites dans la détection des signes précoces de la dégénérescence maculaire. Par conséquent, les auteurs ont voulu trouver de nouveaux biomarqueurs de détection précoce pour aider la prévention, le diagnostic et le traitement de la DMLA. Le film lacrymal de 22 patients (8 avec DMLA, 6 avec DMLA sèche et 8 individus contrôles) a été collecté sur 22 tests de Schirmer. Une électrophorèse bidimensionnelle a été utilisée pour séparer les protéines du film lacrymal avant leur identification avec un spectromètre à temps de vol utilisant une source de désorption-ionisation laser assistée par matrice (MALDI-TOF/TOF) et mettre en correspondance les bases de données fonctionnelles. 342 protéines ont été identifiées. La plupart avait déjà été décrite dans diverses études protéomiques concernant la DMLA. Les protéines Shootin-1, histatine-3, protéine Fidgetin-like 1, inhibiteur de signalisation de la SRC kinase (SRCIN1), la protéine porteuse de la Maladie de Basedow, l’actine cytoplasmique 1, la protéine inductible par la prolactine 1 et la protéine S100-A7A ont été régulées positivement dans les échantillons du film lacrymal des patients avec DMLA et n’ont pas été préalablement liés avec cette maladie dans aucune analyse protéomique. L’équipe a conclu que les protéines régulées à la hausse complétaient leurs connaissances de la pathogénèse de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), en mettant en évidence certaines protéines spécifiques présentes dans le film lacrymal de la DMLA. Selon les auteurs, il s’agissait de la première étude approfondie complète des protéomes du film lacrymal humain dans la DMLA. (sk)

Auteurs : Mateusz Winiarczyk, Kai Kaarniranta, Stanisław Winiarczyk, Łukasz Adaszek, Dagmara Winiarczyk, Jerzy Mackiewicz, Correspondance : Department of Vitreoretinal Surgery, Medical University of Lublin, Lublin, Poland, jerzymackiewicz@umlub.pl, Etude : Tear film proteome in age-related macular degeneration, Source : Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol. 2018 Jun;256(6):1127-1139. doi: 10.1007/s00417-018-3984-y. Epub 2018 Apr 25., Web : https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00417-018-3984-y

23. September 2018