Chirurgie de la cataracte bilatérale immédiatement séquentielle comparée à la séquentielle différée

CATARACT Oakland – mechentel news – L’équipe menée par Lisa J. Herrinton a conclu dans une étude parue dans le magazine scientifique Ophthalmology en août 2017 que la cataracte bilatérale immédiatement séquentielle (CCBIS) n’était pas associée à un moins bon résultat sur la MAVC ou à une erreur réfractive (RE), en comparaison à la cataracte bilatérale séquentielle différée (CCBSD). Les auteurs ont mené une étude comparative rétrospective de l’efficacité. Les membres de la Kaiser Permanente Northern California ayant subi une cataracte simple entre le 1er janvier 2013 et le 30 juin 2015 ont été inclus. Ils ont comparé la MAVC et l’erreur de réfraction (RE) après une CCBIS ou une CCBSD à l’aide d’une analyse de régression logistique conditionnelle, les facteurs liés au chirurgien ou au patient ont été pris en compte. L’acuité visuelle a été mesurée pour 13 711 patients CCBSD et 3561 CCBIS. Au vu du large échantillon, certaines différences statistiques manquaient de signification clinique. Les patients CCBSD montraient une légère prévalence des comorbidités oculaires. La MAVC postopératoire était de 20/20 ou plus pour 48% des premiers yeux CCBSD, 49% des seconds yeux CCBSD, 53% des yeux droits CCBIS et 51% des yeux gauches CCBIS. La différence intra-patient de MAVC postopératoire était en moyenne de zéro (0,00) entre le 1er et le 2ème œil CCBSD et entre les yeux droits et gauche CCBIS. Après ajustement, la MAVC postopératoire était meilleure chez les patients CCBIS, bien que la différence ne soit pas statistiquement significative (en comparaison avec 20/20 ou mieux : odds ratio pour moins que 20/20 était de 0.91, intervalle de confiance 95% 0.83–1.01). L’emmétropie (équivalent sphérique entre -0,5 et 0 dioptrie) a été atteinte pour 61% des premiers yeux CCBSD, 61% des seconds yeux CCBSD, 63% des yeux droits CCBIS et 63% des yeux gauches CCBIS. Après ajustement, la RE postopératoire moyenne était équivalente entre CCBIS et CCBSD (comparée à l’emmétropie : odds ratio pour l’amétropie était de 1.02, IC 0.92–1.12). 1 cas d’endophtalmie a été recensé pour 10 494 yeux CCBIS (1.0 pour 10 000 yeux) et 2 cas pour 38 736 yeux CCBSD (0.5 pour 10 000 yeux) (P = 0.6), aucun patient n’a présenté d’endophtalmie bilatérale. Les auteurs ont conclu que, par rapport à la CCBSD, aucune preuve de moins bonne MAVC ou de RE postopératoire n’a été associée à la CCBIS, il n’y a pas eu de risques accrus avec cette procédure. (sk)

Auteurs : Lisa J. Herrinton, PhD, Liyan Liu, MD, MSc, Stacey Alexeeff, PhD, James Carolan, MD, Neal H. Shorstein, MD, Correspondance : Division of Research, Kaiser Permanente Northern California, Oakland, California, Electronic address: nshorstein@eyeonsight.org, Etude : Immediate Sequential vs. Delayed Sequential Bilateral Cataract Surgery, Source : Ophthalmology. 2017 Aug;124(8):1126-1135. doi: 10.1016/j.ophtha.2017.03.034. Epub 2017 Apr 21, Web : http://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(17)30282-8/fulltext

13. September 2017