Abiratérone et le docétaxel plus efficace que la TPA lors d‘un PCa

Oncology Toronto – mechentel news – Afin de réaliser une revue systématique et une méta-analyse en réseau des essais cliniques randomisés, évaluant indirectement la survie globale (SG) chez les hommes traités par acétate d’abiratérone plus prednisone / prednisolone avec ADT (Abi-ADT) versus docétaxel avec ADT (Doce-ADT) lors d’un PCa métastatique et à haut risque, naif d’hormonothérapie, l’équipe autour de Wallis CJD de la division urologique du département d‘urologie ainsi que du département de chirurgie à l‘université de Toronto au Canada, a entamé en août 2017 des recherches dans les bases de données Medline, Embase, Web of Science, Scopus et Clinicaltrials.gov . Le regroupement des résultats a été réalisé en utilisant la technique de variance inverse et les modèles à effets aléatoires. Pour la comparaison de traitement indirectes Abi-ADT avec Doce-ADT, les auteurs ont employé la technique de Bucher. Un sous-groupe et des analyses de sensibilité ont été réalisés a priori.
Au total, 6067 patients issus de cinq essais ont été inclus: 1181 (19,5%) patients ayant reçu Doce-ADT, 1557 (25,7%) patients ayant reçu Abi-ADT et 3329 (54,9%) patients ayant reçu ADT seul. Il y a eu au total 1921 décès: 391 dans le groupe Doce-ADT, 353 dans le groupe Abi-ADT et 1177 dans le groupe ADT-seul Le rapport de risque groupé (HR) pour la SG était de 0,75 (intervalle de confiance à 95% [IC]: 0,63-0,91, I2 = 51%, 3 essais, 2951 patients) pour Doce-ADT versus ADT seul et 0,63 (IC 95%: 0,55-0,72, I2 = 0%, 2 essais, 3116 patients) pour Abi-ADT versus ADT seul. La comparaison indirecte de l’Abi-ADT avec le Doce-ADT n’a pas montré de différence statistiquement significative dans la SG entre ces approches (HR: 0,84, IC 95%: 0,67-1,06). Les résultats étaient a priori similaires dans diverses analyses de sous-ensembles , y compris les patients atteints d’une maladie métastatique. Les analyses bayésiennes ont montré des résultats comparables (HR: 0,83, IC à 95%: 0,63-1,16). Malgré l’absence de signification statistique, l’analyse de surface sous le classement cumulatif (SUCRA: Surface Under the Cumulative Ranking) a démontré une probabilité de 89% pour une préférence de l*Abi-ADT, Ces résultats n‘ont pas montré de différence significative concernant lla SG entre Abi-ADT et le Doce-ADT chez les hommes avec CPa métastatique à haut risque ou naïf, bien que l’analyse bayésienne démontre une forte probabilité pour la préférence de l’Abi-ADT. Les scientifiques ont synthétisé les données disponibles provenant d’études examinant l’administration du docétaxel ou de l’abiratérone en association avec une hormonothérapie chez des patients atteints d’un cancer avancé de la prostate nouvellement diagnostiqué. Bien que ces études n’aient pas directement comparé ces agents, les auteurs se sont servis de techniques méthodologiques pour les comparer indirectement et n‘ont pas pu trouvé une différence significative dans la survie globale.

Auteurs: Wallis CJD1, Klaassen Z2, Bhindi B3, Goldberg H2, Chandrasekar T2, Farrell AM4, Boorjian SA3, Kulkarni GS2, Karnes RJ3, Satkunasivam R5. , Correspondance: 1 Division of Urology, Department of Surgery, University of Toronto, Toronto, ON, Canada. Electronic address: wallis.cjd@gmail.com., 2 Division of Urology, Department of Surgery, University of Toronto, Toronto, ON, Canada; Division of Urology, Department of Surgery, Princess Margaret Hospital, University Health Network, Toronto, ON, Canada., 3 Department of Urology, Mayo Clinic, Rochester, MN, USA, 4 Mayo Clinic Libraries, Mayo Clinic, Rochester, MN, USA, 5 Division of Urology, Department of Surgery, University of Toronto, Toronto, ON, Canada; Department of Urology and Center for Outcomes Research, Houston Methodist Hospital, Houston, TX, USA., Etude: Comparison of Abiraterone Acetate and Docetaxel with Androgen Deprivation Therapy in High-risk and Metastatic Hormone-naïve Prostate Cancer: A Systematic Review and Network Meta-analysis, Source: Comparison of Abiraterone Acetate and Docetaxel with Androgen Deprivation Therapy in High-risk and Metastatic Hormone-naïve Prostate Cancer: A Systematic Review and Network Meta-analysis, Web: http://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(17)30849-7/fulltext

Commentair

Malgré les aventages similaires par rapport à la survie lors d‘un traitement par docétaxel et l’abiratérone , les spécialistes utilisent plus fréquemment l’abiratérone chez les patients naïfs d’hormonothérapie atteints d’un cancer de la prostate à haut risque ou métastatique.

De nombreux essais randomisés ont démontré un bénéfice en termes de survie associé à l’ajout de docétaxel ou d’abiratérone à la thérapie par privation androgénique (TPA) chez des hommes naïfs de traitement, par rapport à la TPA seule. La supériorité d’une stratégie de traitement par rapport à une autre n’est pas claire.1 Cette étude se voir limité par le manque de comparaison.

1 https://www.univadis.fr/viewarticle/cancer-de-la-prostate-l-abiraterone-et-le-docetaxel-presentent-une-efficacite-similaire-en-association-avec-la-tpa-562716?s1=news

8. Januar 2018