l’incontinence urinaire féminine sous l’influence des androgènes

 

Inontinence Los Angeles – mechentel news – L’intégrité du plancher pelvien est un prédicateur important de l’incontinence urinaire à l’effort. Des récepteurs aux androgènes ont été trouvés dans la musculature du plancher pelvien et le fascia, et l’administration de testostérone a montré une augmentation de l’hypertrophie du releveur et l’amélioration de l’incontinence de stress dans un modèle de rongeur. Kim MM1, Kreydin EI2 du Département d‘urologie au Massachusetts General Hospital à Boston, Massachusetts et de l‘Institut d‘urologie de la Keck School of Medicine of University of Southern California, Los Angeles ont examiné la relation entre les niveaux sériques de testostérone totale et l’incontinence urinaire auto-déclarée chez les femmes. Cette étude a été menée avec 2 321 femmes de plus de 20 ans dans le cycle du (National Health and Nutrition Examination Survey) (NHANES) de 2012, ayant subi une testostéronémie totale et ayant répondu à des questions sur l’incontinence urinaire. Un modèle de régression logistique multivariée pondérée a été utilisé pour déterminer l’association entre l’incontinence et les taux sériques de testostérone après ajustement pour l’âge, l’indice de masse corporelle, le diabète, la race, la parité, la ménopause et le temps de ponction veineuse. 37,5% avaient une incontinence d’effort, 29,8% une incontinence par impériosité et 16,4% une incontinence mixte. Les femmes du quartile inférieur de testostérone sérique étaient plus susceptibles de se plaindre de stress et d’incontinence mixte (OR 1,45, IC à 95% 1,03-2,12 et OR 1,68, IC à 95% 1,23-2,22, respectivement). Aucune association n’a été notée entre les taux sériques de testostérone et l’incontinence par impériosité. Les auteurs de cette étude, publiée en août de cette année dans la revue scientifique The Journal Of Urology, concluent que la testostérone sérique faible est associée à une probabilité accrue de stress et d’incontinence mixte chez les femmes. Compte tenu du rôle de la musculature pelvienne dans le maintien du support urétral et de l’effet anabolisant des androgènes sur le muscle squelettique, un mécanisme physiologique de cette relation peut être proposé et évalué dans des études prospectives et translationnelles.

Auteurs: Kim MM1, Kreydin EI2 , Correspondance: Author information
1 Department of Urology, Massachusetts General Hospital, Boston, Massachusetts; Institute of Urology, Keck School of Medicine of University of Southern California, Los Angeles, California, 2
Department of Urology, Massachusetts General Hospital, Boston, Massachusetts; Institute of Urology, Keck School of Medicine of University of Southern California, Los Angeles, California. Electronic address: kreydin@usc.edu, Etude: The Association of Serum Testosterone Levels and Urinary Incontinence in Women, Source:Etude: The Association of Serum Testosterone Levels and Urinary Incontinence in Women, Source: J Urol. 2017 Aug 26. pii: S0022-5347(17)77393-4. doi: 10.1016/j.juro.2017.08.093. [Epub ahead of print] , Web: http://www.jurology.com/article/S0022-5347(17)77393-4/fulltext

Commentaire
Il semble que l’incontinence urinaire d’effort et l’incontinence urinaire mixte soient toutes deux liées à des taux sériques de testostérone faibles. Cette relation persistait après ajustement multivarié mais n’était pas dose-dépendante. Si cette étude conforte l’idée du rôle des androgènes sur la fonction du plancher pelvien, elle incite aussi à intensifier les travaux pour déterminer les taux circulants et le rôle des androgènes chez les femmes.

8. Januar 2018