Fachverlag und Nachrichtenagentur

Quantification des dépôts lipidiques non polaires sur les lentilles de contact en senofilcon

Waterloo – mechentel news – L’équipe menée par Miriam Heynen a montré, dans une étude parue dans le journal scientifique Optometry and Vision Science d’octobre 2011 que des lentilles de contact souples entretenues avec une solution composée de Polyquad et Aldox présentaient des taux plus importants en Oleate de Cholestérol (CO) que celles entretenues avec une solution à base de peroxyde. L’étude cherchait à comparer et quantifier les lipides non polaires déposés sur une lentille en senofilcon silicone hydrogel (J & J Acuvue Oasys) entretenue soit avec un système à base de peroxyde d‘hydrogène (CIBA Vision ClearCare) soit avec un système de soins contenant du Polyquad & Aldox (Alcon OPTI-FREE RepleniSH). Trente porteurs de lentilles de contact victime d’un syndrome d’oeil sec ont été inclus dans une étude prospective de 4 semaines, randomisée, en double aveugle, portant sur les 2 yeux (type de lentille), croisement (régime alimentaire) avec un port quotidien. Des lentilles en senofilcon ont été fournies aux sujets qui devaient les changer toutes les 2 semaines. Durant chaque période de port, les participants utilisaient soit le produit d’entretien contenant du péroxyde d’hydrogène, soit celui contenant du polyquad et Aldox. Après chaque période de port, les lentilles ont été recueillies et les lipides ont été extraits en utilisant 1,5 ml d’un mélange de 2:1 chloroform:méthanol pendant 3H à 37°C. Les lentilles ont été étudiées au niveau des lipides non polaires (oléate de cholestérol (CO), cholestérol, l’acide oléique (OA), trioleine et l’ester de méthyl) en utilisant la chromatographie liquide de haute performance en phace normale. Les lipides totaux (somme de CO et de cholestérol) ont été mesurés à 34 ± 28 μg/lentille pour le système à base de péroxyde et à 22 ± 21 μg par lentille pour le système avec Polyquad Aldox (p = 0,029). Bien qu‘il n‘y ait pas de différence  significative entre les produits pour le cholestérol (1,4 vs 1,3 mg/lentille, p = 0,50), l‘utilisation d‘un système conservé avec Polyquad et Aldox entraîne beaucoup moins de dépôts de CO (33 ± 28 vs 21 ± 20 μg/lentille, p =0,033). Environ, 95% des lipides détectables déposés sur le matériau ont été du CO, suivi par le cholestérol. OA et trioléine ont contribué pour <1% des lipides totaux et aucune trace d‘ester méthylique d‘OA n’a été retrouvée sur les lentilles. Les auteurs concluent qu’un produit d’entretien avec Polyquad et Aldox, utilisé pendant 2 semaines, a retiré des quantités plus élevées de CO sur les lentilles de contact en senofilcon qu’un système à base de peroxyde, chez les porteurs de lentilles souples qui étaient victimes de sécheresse oculaire.

Auteurs: Heynen, Miriam ; Lorentz, Holly ; Srinivasan, Sruthi ; Jones, Lyndon,
Correspondance : MSc BS(Optom), PhD, FAAO PhD, FCOptom, FAAO Centre for Contact Lens Research, School of Optometry, University of Waterloo, Waterloo, Ontario, Canada,
Etude : Quantification of non-polar lipid deposits on senofilcon a contact lenses,
Source : Optom Vis Sci. October 2011 – Volume 88 – Issue 10 – pp 1172-1179,
Web : http://journals.lww.com/optvissci/Abstract/2011/10000/Quantification_of_Non_Polar_Lipid_Deposits_
on.6.aspx

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur