Fachverlag und Nachrichtenagentur

Facteurs de risque des opacifications du cristallin

Los Angeles – mechentel news – Dans la revue scientifique
Ophthalmology du mois de juillet 2012, l’équipe menée par GM
RICHTER à Los Angeles a conclu que l’équilibre du diabète et
la prévention du tabagisme pouvait réduire les risques de voir
s’opacifier son cristallin. Ils ont menés une étude longitudinale
basée sur la population pour identifier les facteurs de risques
sociodémographiques et biologiques des opacifications du cristallin
corticales, nucléaires, sous-capsulaires ou mixtes.
4658 latinos de plus de 40 ans ont été inclus dans l’étude, ils
étaient issus de 6 centres de recensement de Los Angeles en
Californie. Les participants ont été questionnés et ont subi un
examen oculaire approfondi. Les chercheurs ont mesuré la meilleure
acuité visuelle corrigée et pratiqué un examen à la lampe
à fente pour l’évaluation des opacités cristalliniennes en utilisant
le système de classification des opacités cristalliniennes
II (LOCS II). Les mesures ont été faites au début de l’étude et 4
ans après. Chaque type d’opacité a été défini pour les personnes
dont le score LOCS II était supérieur à 2. L’analyse de
régression logistique a été faite sans changement et par étape
pour identifier les facteurs de risques indépendants associés à
l’opacification du cristallin nucléaire, corticale, sous capsulaire
ou mixte à 4 ans. Cette étude comprenait 4 groupes mutuellement
exclusifs basés sur la personne plutôt que sur l’oeil. Les rapports de chances des facteurs de risques indépendants à
4 ans d’opacification cristallinienne nucléaire, corticale, sous
capsulaire ou mixte ont été mesurés. Sur les 3471 participants
avec une lentille biologique dans le même oeil au départ et
après 4 ans, 200 (5,8%) ont eu des opacités du noyau uniquement,
151 (4,1%) ont eu des opacités corticales, 16 (0,5%) ont
eu des opacifications sous capsulaires et 88 (2,5%) ont eu des
opacifications mixtes. Les facteurs de risque pour les opacifications
du noyau étaient l’âge, le tabagisme et le diabète. Pour les
opacités corticales, les facteurs de risques étaient seulement
l’âge et le diabète. Etre une femme était un facteur de risque
indépendant pour les opacifications sous-capsulaires alors que
l’âge avancé et le diabète au moment de l’examen de référence
étaient des facteurs de risque de l’opacification mixte. Des
niveaux plus importants d’hémoglobine A1c ont rapportés des
risques accrus d’opacification nucléaire, d’opacités corticales et
d’opacification mixtes. L’équipe californienne a conclu son étude
en précisant que la prévention du tabagisme et un meilleur équilibre
du diabète pouvait réduire les risques d’avoir une opacification
du cristallin. Comprendre les facteurs de risques modifiables
et non modifiables donne un bon aperçu du développement
de l’opacification cristalinienne selon les mêmes auteurs.
Auteurs : Richter GM, Choudhury F, Torres M, Azen SP, Varma R; Los Angeles Latino Eye
Study Group. Correspondance : Doheny Eye Institute and Department of Ophthalmology,
Keck School of Medicine, University of Southern California, Los Angeles, California.
Etude : Risk Factors for Incident Cortical, Nuclear, Posterior Subcapsular, and Mixed Lens
Opacities: The Los Angeles Latino Eye Study. Source : Ophthalmology. 2012 Jul 6. [Epub
ahead of print], Web : http://www.ophsource.org/periodicals/ophtha/article/S0161-
6420%2812%2900406-X/abstract

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur