Fachverlag und Nachrichtenagentur

LIO accommodative vs monofocale simple

Ontario – mechentel news – Dans une étude parue dans le magazine scientifique Journal of cataract and Refractive Surgery en janvier 2013, George H.H. Beiko a montré que les LIO acommodative à simple optique n’offraient pas de meilleurs résultats d’acuité visuelle que la mini-monovision avec une LIO monofocale (non accommodative). Il a voulu comparer la vision de près et la qualité visuelle après avoir contrôlé la pseudo-accommodation chez des patients avec une LIO accommodative à simple optique ou avec une LIO monofocale ciblée pour la mini-monovision. Il a mené un essai clinique prospectif randomisé contrôlé. Les patients étaient aléatoirement répartis pour une implantation bilatérale d’une LIO accommodative silicone Crystalens HD, la LIO accommodative acrylique Tetraflex ou la LIO de contrôle (non accommodative) monofocale Tecnis 1-piece. L’objectif de réfraction pour le groupe contrôle était une mini-monovision (−0.25 dioptries [D] and −0.75 D). Dans les groupes d’implantsaccommodatifs, les recommandations du laboratoire étaient suivies : c‘est-à-dire un objectif de réfraction de mini-monovision (−0.25 D and −0.75 D) dans le groupe acrylique accommodatif et + 0.25D dans le groupe silicone accommodatif. La taille de la pupille et l‘aberration sphérique de la cornée antérieure ont été mesurées en pré-opératoire. Les principaux critères de jugement étaient l‘objectif de réfraction binoculaire, la vue de près corrigée et la sensibilité aux contrastes, 3 mois après l’opération. Il n‘y eu pas de différence statistiquement significative entre les 3 groupes en âge, taille de la pupille photopique ou mésopique, aberration sphérique de la cornée antérieure, astigmatisme cornéen ou dans la puissance des LIO implantées. L‘acuité visuelle binoculaire de loin à 4 mois était de 20/20− dans tous les groupes, la vision intermédiaire était approximativement de 20/25 et la vision de près était de 20/40 à 20/50. Il n‘y avait pas de différence statistiquement significative entre les 3 groupes au niveau de l‘acuité visuelle ou de la sensibilité aux contrastes. L’auteur conclut que les LIO accommodatives simple optique n’ont pas offert d’amélioration significative du point de vue de l’acuité visuelle de près, en comparaison avec la minimonovision avec implant monofocal (non accommodatif).

Auteurs : George H.H. Beiko, BM BCh, FRCSC. Correspondance : McMaster University, Hamilton, Ontario, Canada. georgebeiko@hotmail.com. Source : Journal of Cataract & Refractive Surgery, Volume 39, Issue 1 , Pages 48-55, January 2013. Étude : Comparison of visual results with accommodating intraocular lenses versus mini-monovision with a monofocal intraocular lens. Web : www.jcrsjournal.org/article/S0886- 3350%2812%2901372-7/fulltext

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur