Fachverlag und Nachrichtenagentur

Epaisseur choroïdienne dans les rétinopathies diabétiques

Seoul – mechentel news – L’équipe coréenne menée par Kim JT a conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Investigative Ophthalmology & Visual Science parue en mai 2013, que l’épaisseur choroïdienne augmentait de manière significative avec la sévérité des rétinopathies diabétiques prolifératives (PDR) ou non prolifératives (NPDR). Ils ont évalué les changements de l’épaisseur choroïdienne chez les patients atteints de diabète de type 2 avec rétinopathie diabétique (DR) et œdème maculaire diabétique (OMD) à l’aide de la tomographie en cohérence optique du domaine spectral (SD-OCT). Parmi les 235 yeux de 145 patients, 195 yeux sans traitement ont été scindés en DR légère ou modérée non proliférante (NPDR), NPDR sévère, DR proliférative (PDR) et 40 yeux ayant des antécédents de laser par panphotocoagulation rétinienne (PPC) ont été classés comme traités (DR PPC). Les 195 yeux sans traitement ont été répartis en fonction de la présence ou non de sous-types d’OMD. L’épaisseur choroïdienne subfovéal (SFChT) et l’épaisseur de la choroïde parafovéale (PFChT) à 1500µm ont été mesurées en utilisant l’imagerie OCT-SD. L‘âge moyen était de 62,6 ± 12,4 ans et la durée moyenne de DM (selon moi, c’est la durée de suivi mais je n’ai pas trouvé la signification de leur DM) était de 15,1 ± 7,2 ans. La SFChT des groupes sans DR (40 yeux), RDNP légère / modérée (47 yeux), RDNP sévère (72 yeux), PDR (36 yeux), et traités DR-PPC (40 yeux) était de 262.3 ± 68.4 μm, 244.6 ± 77.0 μm, 291.1 ± 107.7 μm, 363.5 ± 74.9 μm et 239.9 ± 57.4 μm, respectivement. La SFChT moyenne était significativement plus élevée dans les yeux avec PDR que pour ceux sans DR (p<0,01), RDNP légère/modérée (p < 0,01) ou RDNP sévère (p < 0,05). La SFChT moyenne a diminué de manière significative chez les RD-PPC par rapport aux PDR (p < 0,01). Les yeux avec OMD (67 yeux) présentaient une choroïde rétrofovéolaire plus épaisse que les yeux sans OMD (128 yeux, p> 0,05) et par rapport aux types cystoïdes ou diffus, la SFChT était plus épaisse dans le décollement séreux de la rétine (DSR), de type OMD (p < 0,05). Les auteurs ont conclu que l’épaisseur choroïdienne augmentait de manière significative avec la sévérité des RDNP et RDP et qu’elle diminuait chez les yeux traités par PPC. Ils ont précisé que la choroïde rétrofovéolaire était plus épaisse dans les yeux avec OMD que dans ceux sans OMD et qu’elle était plus épaisse dans les yeux avec décollement séreux de la rétine de type OMD. (S.K.)

Auteurs: Kim JT, Lee DH, Joe SG, Kim JG, Yoon YH. Correspondance: Department of Ophthalmology, Asan Medical Center, University of Ulsan, Seoul, Republic of Korea. Etude: Changes in choroidal thickness in relation to the severity of retinopathy and macular edema in type 2 diabetic patients.Source: Invest Ophthalmol Vis Sci. 2013 May 9;54(5):3378-84. doi: 10.1167/iovs.12-1503. Web: http://www.iovs.org/content/54/5/3378.abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur