Fachverlag und Nachrichtenagentur

Aucun avantage pour les sutures intradermiques par rapport aux agrafes lors d’opérations gastro-intestinales ouvertes

Osaka – mechentel news – Une étude ouverte, multicentrique, randomisée et contrôlée de phase III avait pour but de comparer les sutures intradermiques avec l’agrafage lors d’opérations gastro-intestinales ouvertes. Les auteurs T. Tsujinaka et al. du département chirurgical de l’hôpital Kaizuka City, Osaka, Japon ont estimé la fréquence des complications postopératoires des plaies incluant les infections de surface du champ opératoire et l’hypertrophie cicatricielle par rapport aux deux méthodes de fermeture des plaies. L’étude a été menée dans 24 centres entre le premier juin 2009 et le 28 février 2012. Les patients inclus dans l’étude devaient avoir au moins 20 ans, fonction adéquate des organes, et se soumettre á une chirurgie élective, ouverte gastro-intestinale superieure ou inferieure. Ils furent randomisés en préopératoire soit pour une fermeture de la plaie par suture intradermique ou par agrafes chirurgicales. La randomisation a été effectuée avec des bloques de séquences permutées générées par ordinateur – computer-generated permuted-block sequence- et stratifiée selon centre, sexe et type d’opération (chirurgie gastro-intestinale supérieure ou inferieure). Le critère d’évaluation principal était l’incidence des complications postopératoire des plaies dans un intervalle de 30 jours. Une analyse en intention de traitement a été entamée.

1080 patients ont été intégrés dans l’étude et randomisés sur l’un des deux bras: 562 sutures intradermiques et 518 agrafes chirurgicales. 1072 patients étaient éligibles pour le critère principal et secondaire de l’étude. Parmi les 558 patients, ayant été soumis á la suture intradermique, 382 ont été soumis á une chirurgie gastro-intestinale supérieure et 176 á une intervention inferieure. Des complications postopératoires ont été notées chez 47 des 558 patients (8,4%; 95% CI 6,3 – 11,0). Parmi les 514 patients ayant été agrafés, 413 ont subi une chirurgie gastro-intestinale supérieure et 101 une intervention gastro-intestinale inferieure. Parmi ce groupe il y a eu 59 complications postopératoires (11,5%; 95% CI 8,9 – 14,6). En somme, il n’y avait pas de différence significative dans la part des complications postopératoires chez les deux groupes – suture intradermique / agrafe- (Odds Ratio 0,709; 95% CI 0,474 – 1,062; p = 0,12). Ainsi n’y avait-il, selon la publication des auteurs dans le numéro de septembre du magazine scientifique The lancet, aucune preuve d’amélioration de la cicatrice, fermée par suture intradermique ou agrafes chirurgicales par rapport á l’agrafage dermique standard, afin de diminuer l’incidence des complications postopératoires des plaies après chirurgie gastro-intestinale ouverte.

Auteurs: Tsujinaka T, Yamamoto K, Fujita J, Endo S, Kawada J, Nakahira S, Shimokawa T, Kobayashi S, Yamasaki M, Akamaru Y, Miyamoto A, Mizushima T, Shimizu J, Umeshita K, Ito T, Doki Y, Mori M; Clinical Study Group of Osaka University on Section of Risk Management. Correspondance Dr Toshimasa Tsujinaka, Department of Surgery, Kaizuka City Hospital, 3-10-20 Hori, Kaizuka, 597-0015 Osaka, Japan. E-Mail: tsujinaka@hosp.kaizuka.osaka.jp. Etude: Subcuticular sutures versus staples for skin closure after open gastrointestinal surgery: a phase 3, multicentre, open-label, randomised controlled trial. Source: Lancet. 2013 Sep 28;382(9898):1105-12. doi: 10.1016/S0140-6736(13)61780-8. Web: http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2813%2961780-8/fulltext.

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur