Fachverlag und Nachrichtenagentur

Mortalité après Prostatectomie radicale / radiothérapie par faisceau externe

Albuquerque – mechentel news – Des études contrôlées, randomisées pour la survie après prostatectomie radicale versus radiothérapie externe chez les hommes atteints du cancer localisé de la prostate n’existant pas, les auteurs R. M. Hoffmann et al. du Département de médecine de l’Université de New Mexico, Albuquerque, Etats-Unis, ont examiné l’impact de ces traitements sur la mortalité générale et celle liée au cancer. Cette étude en population générale a été menée sur les résultats d’un groupe faisant partie de l’étude sur le CaP et comprenant des hommes âgés de 55 à 74 ans avec un diagnostic de cancer de de prostate localisé, effectué entre Octobre 1994 et Octobre 1995 et ayant été soumis, dans l’année du diagnostic, soit á une prostatectomie radicale (n = 1164) ou á la radiothérapie par faisceau externe (n = 491). Les patients avaient été suivi soit jusqu’à leur décès ou jusqu’à la fin de l’étude le 31 Décembre 2010. La mortalité générale et celle liée à la maladie, ont été déterminées par l’analyse multivariée de la survie. Ceci en prenant en considération le nombre de décisions en faveur de certains modes de traitement afin de compenser les facteurs d’influence tels que la démographie, les comorbidités et les caractéristiques tumorales. Tous les testes étaient bilatéraux. Durant les 15 ans de suivi, 568 décès ont eu lieu. Parmi eux 104 á la suite de carcinomes prostatiques. La prostatectomie radicale était reliée á un avantage statistiquement significatif pour la mortalité générale (hasard ratio = 0,60; 95 % Intervalle de confiance = 0,53 bis 0,70, p = < 0,0001) où á celle due á la maladie. Aussi les scientifiques ont-ils observé des avantages concernant la mortalité chez des quantiles des modèles de traitements préférés (pair-match-Tests) et au sein de sous-groupes par âge, caractéristiques tumorales et comorbidités. Ces données d’observation en population, pour les hommes avec un carcinome prostatique localisé au milieu des annees 1990, suggèrent un taux de mortalité plus faible lors du traitement par prostatectomie radicale en comparaison avec le traitement par rayons externes. Les raisons probables selon la publication des auteurs dans le numéro de mai du journal scientifique „Journal of the National Cancer Instritute“, comprennent aussi bien les biais de sélection qu’un avantage de survie réel, toute fois les scientifiques indiquent, que ces résultats pourraient être moins importants pour les patients qui se trouvent actuellement face à une desision concernant la forme du traitement.

Auteurs: Hoffman RM, Koyama T, Fan KH, Albertsen PC, Barry MJ, Goodman M, Hamilton AS, Potosky AL, Stanford JL, Stroup AM, Penson DF. Correspondances: David F. Penson, MD, MPH, Vanderbilt University Medical Center, 2525W End Ave, Ste 600, Nashville, TN, USA. E-Mail: david.penson@vanderbilt.edu. Etude: Mortality after radical prostatectomy or external beam radiotherapy for localized prostate cancer. Source: J Natl Cancer Inst. 2013 May 15;105(10):711-8. doi: 10.1093/jnci/djt059. Web: http://jnci.oxfordjournals.org/content/early/2013/04/23/jnci.djt059

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur