Fachverlag und Nachrichtenagentur

Événements sévères d’hypotension plus fréquents durant les premières semaines de traitement par tamsulosine

Silver Spring – mechentel news – Afin de pouvoir estimer le risque d’une hypotension traitée par la tamsulosine nécessitant une hospitalisation lors d’une hyperplasie bénigne de la prostate chez les hommes d’âge moyen ou plus âgés, les auteurs autour de S. T. Bird du département d’épidémiologie de la Food and Drug Administration à Silver Spring, États-Unis, ont procédé á une étude de cohorte rétrospective en population (méthode de comparaison) et une étude de série de cas auto-supervisés (méthodologie du cours). À ces fins une analyse des données, issues des bases de données du système de soins de santé americain a été evaluée. La cohorte incluait des hommes ayant contracté une assurance de soins de santé américaine, privée et étant âgés entre 40 et 85 ans, ayant été traité entre janvier et juin 2011 pour la première fois par la tamsulosine ou par un inhibiteur de la 5α-réductase et ceci durant au moins six mois. Le critère d’évaluation principal était l’hypotension, qui a nécessité une hospitalisation. Des modèles de risques proportionnels de Cox ont été utilisés pour calculer les rapports d’abondance dans l’ordre chronologique des intervalles variables de la période d’observation: 1 à 4, 5 à 8 et 9 à 12 semaines après le début du traitement par la tamsulosine, 1 à 4, 5 à 8 et 9 à 12 semaines après ré-instauration du traitement par la tamsulosine (après une pause de quatre semaines) ainsi que lors d’un traitement à long terme. Autres facteurs influençant étaient l’âge, l’année civile, les paramètres démographiques, la prise de médicaments antihypertenseurs, le recours aux soins de santé, et un index comorbidité de Charlson. Une observation de séries de cas d’auto-supervision a également été réalisée, ce qui a permit un contrôle des facteurs indépendants du temps. Dans les 383 567 nouveaux utilisateurs des médicaments étudiés (tamsulosine: 297596; inhibiteur de la 5α-réductase: 85971) 2562 hospitalisations ont été comptés pour hypotension sévère. L’incidence de l’hypotension était plus élevée chez la tamsulosine (42,4 événements par 10 000 personnes-années) par rapport aux inhibiteurs de la 5α-réductase (31,3 événements par 10 000 personnes-années) ou par rapport à toutes les personnes années considérées (29,1 événements par 10 000 personnes-années). L’analyse des données de la cohorte a montré une augmentation du taux d’événements d’hypotension après le début du traitement à la tamsulosine, semaines 1 à 4 (rapport de taux 2.12, 95% intervalle de confiance 1.29 à 3.4) et 5-8 (RR 1, 51, CI 1.4 à 2.18), et aucune augmentation significative dans les semaines 9 à 12, Les taux de fréquence des événements d’hypotension ont également montré des valeurs plus élevées dans les semaines 1 à 4 (RR 1,84, IC 1,46 à 2,33) et 5-8 (RR 1,85, IC 1,45 à 2,36) après un traitement de Tasulosin repris, ainsi que dans le traitement à long terme (RR 1,19, CI 1,07 à 1,32). La série de cas auto-surveillance a montré des résultats similaires à l’étude de cohorte.

Ainsi, les auteurs ont observé une association temporaire entre l’utilisation de la tamsulosine pour le traitement de l’hyperplasie bénigne de la prostate et de l’hypotension sévère dans les huit premières semaines après le traitement initial, ceci initialement et après la reprise d’un tel traitement. Ils recommandent donc dans le numéro de Novembre de la revue British Medical Journal, que les médecins devraient accorder une attention particulière à ce sujet pour avertir les patients dans leur consultation de ce phénomène précoce concernant le traitement par la tamsulosine.

Auteurs: Bird ST, Delaney JA, Brophy JM, Etminan M, Skeldon SC, Hartzema AG. Etude: Tamsulosin treatment for benign prostatic hyperplasia and risk of severe hypotension in men aged 40-85 years in the United States: risk window analyses using between and within patient methodology. E-Mail: metminan@popi.ubc.ca. Source: BMJ. 2013 Nov 5;347:f6320. doi: 10.1136/bmj.f6320. Web: http://www.bmj.com/content/347/bmj.f6320

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur