Fachverlag und Nachrichtenagentur

Le dépistage par le test de PSA diminue la mortalité par cancer de la prostate

Umea – mechentel news – L’effet d’un test de dépistage par PSA sur la mortalité par cancer de la prostate fait toujours l’objet de discussions malgré les preuves dans diverses études randomisées. Les auteurs Par Stattin et al. de la clinique d’urologie et d’andrologie de l’université d’Umea en Suède ont étudié la relation entre l’adoption du test de PSA et l’incidence de cancer de la prostate, ainsi que celle de la mortalité par cancer de la prostate. Le groupe étudié se composait de tous les hommes de 50 à 74 ans domiciliés dans 8 districts présentant une augmentation précoce de l’incidence de cancer de la prostate et dans six districts avec augmentation tardive au cours de deux périodes. L’incidence du cancer métastatique de la prostate a été examinée dans la période entre 2000 et 2009. La mortalité spécifique du cancer de la prostate et la mortalité globale ont été enregistrées pour les périodes de 1990 à 1999 et de 2000 à 2009. Les rapports de taux (rate ratio, RR) entre les districts à haute et ceux à faible incidence ont été calculés, ainsi que les rapports dans les deux groupes entre les périodes de 1990 à 1999 et de 2000 à 2009. Tous les tests statistiques étaient bilatéraux. Au total, les régions à haute incidence de cancer de la prostate comportaient 4’528’134 personnes-années à risque et 1577 décès par cancer de la prostate et 1210 décès globaux alors que les districts à faible incidence comportaient 2’471’373 personnes-années à risque, 985 décès par cancer de la prostate et 878 décès globaux. Le rapport des taux entre les districts à haute et à faible incidence, corrigé en fonction de la période, était de 0,81 (intervalle de confiance [IC] 0,73 – 0,90) pour la mortalité spécifique du cancer de la prostate et de 0,74 (IC 95% 0,64 – 0,86) pour la mortalité globale. Le RR pour un cancer métastatique de la prostate s’élevait à 0,85 (IC 95% 0,79 – 0,92). Dans l’édition online de mars du Journal of the National Cancer Institute qui publie leur travail, les auteurs pensent, compte tenu de la mortalité plus basse par cancer de la prostate dans les districts à incidence plus élevée, qui reflète un taux de dépistage par le PSA plus important, qu’un dépistage plus intensif par le PSA peut diminuer la mortalité par cancer de la prostate en comparaison avec un dépistage adapté, moins intensif. U.M.

Auteurs: Stattin P, Carlsson S, Holmstrom B, Vickers A, Hugosson J, Lilja H, Jonsson H., Correspondance: E-Mail: par.stattin@urologi.umu.se. Etude: Prostate Cancer Mortality in Areas With High and Low Prostate Cancer Incidence Source: JNCI J Natl Cancer Inst (2014) 106(3): dju007 doi:10.1093/jnci/dju007. Web:
http://jnci.oxfordjournals.org/content/early/2014/03/07/jnci.dju007.abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur