Fachverlag und Nachrichtenagentur

Efficiacité de l’implant de Dexaméthasone dans la DMLA humide réfractaire au ranibizumab

MEDICAL RETINA Zaragova – mechentel news – Dans une étude publiée en ligne le 25 novembre 2014 sur le site internet du magazine scientifique British Journal of Ophthalmology, l’équipe menée par Pilar Calvo a conclu que l’implant intravitréen de Dexaméthasone semble être efficace pour stabiliser la vision dans les yeux avec DMLA humide réfractaire. Ils ont voulu étudier les résultats visuels et anatomiques de l’implant intravitréen de Dexaméthasone (DXI ; 700 µg, Ozurdex ; Allergan, Irvine, Californie, USA) comme traitement adjuvant chez des patients atteints de dégénérescence maculaire humide liée à l’âge réfractaire. Les auteurs ont mené une étude rétrospective sur les dossiers médicaux de 7 patients (7 yeux) ayant initalement répondu au traitement par injection de ranibizumab mais ayant ensuite montré une persistance de liquide intra et sub rétinien (IRF/SRF) et ayant bénéficié d’une seule injection de DXI, entre mai 2012 et mai 2013. Deux semaines après l’injection de DXI, les patients ont continué leurs injections mensuelles de ranibizumab. La MAVC en logMAR et l’épaisseur centrale de la rétine (CRT) ont été enregistrées au départ, à 2 et 6 semaines et à 3 et 6 mois après l’injection de DXI. Les complications ont également été enregistrées. Tous les patients avaient bénéficié d’au moins 24 mois de traitement au ranibizumab. L’âge moyen était de 81,5±5,8 ans. La moyenne des MAVC au départ était de 0.53±0.13 logMAR (20/70 snellen) et la moyenne de l’épaisseur centrale de la rétine était de 273,14±50,94 µm. La MAVC n’a pas changé de manière significative après l’injection de DXI pendant le suivi. Cependant, tous les yeux avaient perdu moins de 0.3 logMAR. La disparition complète des liquides intra et sub rétinien a été atteinte dans 5 yeux (71,4%) à 6 semaines et est restée stable à trois mois. 2 semaines après l’injection de DXI, la CRT moyenne a diminué par rapport aux valeurs de départ (248,28±31,8 µm ; p=0,03) et une diminution plus importante a été observée 3 mois après l’injection de DXI (241,5±36,6 µm ; p=0,04). Une opacification du cristallin a été observée dans un cas (50% des yeux phaques). Une seconde injection de DXI a été réalisée dans 2 yeux. Les auteurs espagnols concluent leur étude en précisant que l’implant intravitréen de Dexaméthasone semble être efficace pour stabiliser la vision, diminuer la persistance de liquides intra et sub rétinien et diminuer la CRT dans les yeux avec DMLA humide réfractaire. (sk)

Auteurs : Pilar Calvo, Antonio Ferreras, Fadwa Al Adel, Yao Wang, Michael H Brent, Correspondance : Department of Ophthalmology, Miguel Servet University Hospital, Zaragoza, Spain, University of Zaragoza, Zaragoza, Spain, Department of Ophthalmology and Vision Sciences, University of Toronto, Toronto, Ontario, Canada, Faculty of Medicine, University of Toronto, Toronto, Ontario, Canada, Etude : Dexamethasone intravitreal implant as adjunct therapy for patients with wet age-related macular degeneration with incomplete response to ranibizumab, Source : Br J Ophthalmol. 2014 Nov 25. pii: bjophthalmol-2014-305684. doi: 10.1136/bjophthalmol-2014-305684, Web : http://bjo.bmj.com/content/early/2014/11/25/bjophthalmol-2014-305684

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur