Fachverlag und Nachrichtenagentur

Fréquence du syndrome de pseudoexfoliation capsulaire (PEC) parmi les patients programmés pour une chirurgie de la cataracte

Cataract Barcelone – mechentel news – L’équipe ibérique de A. Govetto a montré dans le numéro de Juin 2015 du J Cataract Refract Surg. que la fréquence de la PEC était élevée dans la population de l’étude et augmentait avec l’âge. Les yeux présentant une PEC, avaient des noyaux significativement plus durs, des pupilles plus étroites et un glaucome. L’étude s’est déroulée de Janvier 2013 à Juillet 2013 et a porté sur 1763 yeux de 1093 patients. Le diagnostic de la PEC était Clinique par observation des dépôts. La dilatation pupillaire était évaluée par une échelle et la dureté du noyau l’a été en relation avec la classification Lens opacities Classification System III. La notion de glaucome était retenue selon les critères de l’International Society Geographical and Epidemiological Ophthalmology criteria.(pb)

Auteurs: Govetto A1, Lorente R2, Vázquez de Parga P2, Rojas L2, Moreno C2, Lagoa F2, Lorente B2., Correspondance: 1From the Ophthalmology Department (Govetto, Lorente, Vázquez de Parga, Rojas, Moreno) and the Biostatistics Department (Lagoa), Ourense University Hospital, Ourense, and the Barraquer Institute (Lorente), Barcelona, Spain. Electronic address: a.govetto@gmail.com., 2From the Ophthalmology Department (Govetto, Lorente, Vázquez de Parga, Rojas, Moreno) and the Biostatistics Department (Lagoa), Ourense University Hospital, Ourense, and the Barraquer Institute (Lorente), Barcelona, Spain., Etude: Frequency of pseudoexfoliation among patients scheduled for cataract surgery, Source: J Cataract Refract Surg. 2015 Jun;41(6):1224-31. doi: 10.1016/j.jcrs.2014.09.039. Epub 2015 Jun 19., Web:http://www.jcrsjournal.org/article/S0886-3350(15)00475-7/abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur