Fachverlag und Nachrichtenagentur

Déficience de la vision en couleur conduit à une confusion de médicaments entre médecin et le patient glaucomateux

GLAUcOMa Baltimore – mechentel news – Afin de déterminer la précision de la communication patient-médecin au sujet de l’usage de médicaments topiques ophtalmiques, fondée sur la couleur des bouchons de bouteilles, particulièrement chez les personnes susceptibles d’avoir acquis une déficience de la vision des couleur,due au glaucome, l’équipe autour de Dave P. du Eye Institute, Johns Hopkins University, Baltimore, Maryland a entamße une étude clinique transversale constituée de patients âgés de 18 ans et plus avec des glaucomes primaires à angle ouvert et à angle fermé, des glaucomes avec pseudoexfoliation, ou un glaucome à dispersion pigmentaire et une acuité visuelle bilatérale de ≥ 20 / 400, et n’ayant aucune concomitance pouvant affecter la vision des couleurs. La fréquence d’une concordance entre patient et médecin est donnée, lorsque tous les 3 médecins associent avec exactitude le descripteur de couleur au bon médicament. Des modèles de régression multivariés ont évalué, si l’accord patient-médecin diminue avec le degré de lésion du champ visuel pour le meilleur œil (VF), avec l’hétérogénéité des descripteurs des couleurs ou avec la lésion de la vision des couleurs, tel que déterminé par le score Hardy-Rand-Rittler (HRR) et le Lanthony D 15, indice de confusion des couleurs (D15 ICC). Un total de 100 patients a décrit les couleurs de 11 bouteilles de médicaments à bouchons de couleurs différentes. Les descripteurs des couleurs ont ensuite été présentés à 3 médecins. Les médecins ont associé chaque descripteur de couleur à la médication dont ils estimaient qu’elle a été décrite par le descripteur. Les sujets avaient un âge moyen de 69 (± 11) ans, avec un écart moyen pour le VF de -4,7 (± 6,0) et -10,9 (± 8,4) décibels (dB) pour respectivement le meilleur œil et le plus faible. Les patients ont généré 102 descripteurs de couleurs uniques pour décrire les couleurs des 11 bouchons de bouteilles. Parmi les patients individualisés, le nombre moyen de médicaments témoignant de l’accord était de 6,1 / 11 (55,5%). La concordance était inférieure à 15 % pour 4 médicaments (prednisolone acétate [générique], le bétaxolol HCl , le brinzolamide/brimonidine et le latanoprost. Les scores HRR plus bas et les indices de confusion de couleurs D15 plus élvés (les deux indiquant une réduction aggravée de la vision des couleurs) ont été associés à des dommages plus importants du VF (P < 0,001). Selon l’équipe, l’étendue d’une déficience de la vision des couleurs et l’hétérogénéité des descripteurs des couleurs prédit une concordance significative des modèles multivariés (cotes de concordance entre = 0,90 pour 1 point de déclin du score de HRR, p <0,001; cotes de concordance = 0,30 pour les médicaments présentant une forte hétérogénéité [≥11 descripteurs], P = 0,007). En conclusion de cette étude publiée dans le numéro de décembre du journal scientifique Ophthalmology, les scientifiques déclarentk, que l’entendement des médecins pour l’usage des médicaments par le patient, basé uniquement sur la couleur du bouchon de la bouteille, est souvent incorrecte, en particulier chez les patients atteints de glaucome avec une déficience de la vision des couleurs. Les erreurs basées sur la communication en se servant uniquement de la couleur des bouchons de bouteilles est probablement courant et pourrait conduire à la confusion et des nuisances. (um)

Auteurs: Dave P, Villarreal G, Friedman DS, Kahook MY, Ramulu PY, Correspondance: 1Wilmer Eye Institute, Johns Hopkins University, Baltimore, Maryland.,2Department of Ophthalmology, University of Colorado School of Medicine, Aurora, Colorado.,. 3Wilmer Eye Institute, Johns Hopkins University, Baltimore, Maryland. Electronic address: pramulu1@jhmi.edu., Etude: Ability of Bottle Cap Color to Facilitate Accurate Patient–Physician Communication Regarding Medication Identity in Patients with Glaucoma, Source: Ophthalmology. 2015 Dec;122(12):2373-9. doi: 10.1016/j.ophtha.2015.06.013. Epub 2015 Aug 8., Web: http://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(15)00573-4/abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur