Fachverlag und Nachrichtenagentur

Effets des medications sur la pression intraoculaire mesures sur 24h

GLAUcOMa Lausanne – mechentel news – L’équipe menée par K Mansouri a conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Clinical & Experimental Ophthalmology en août 2015, que les analogues de prostaglandine semblent freiner l’augmentation de pression intraoculaire (PIO). Les auteurs ont voulu étudier les effets des médicaments hypotenseurs sur la PIO circadienne à l’aide d’un capteur de lentilles de contact (CLS). Ils ont mené une étude prospective, avec un essai croisé randomisé en milieu universitaire. 23 patients atteints de glaucome primaire à angle ouvert ont participé. Les données de PIO sur 24H ont été enregistrées pour un œil pendant 3 mois, en utilisant un CLS. Pendant la première session (S1), les patients n’étaient pas sous traitement, ils ont été randomisés dans une des 4 classes de gouttes pour le glaucome dans la 2ème session (S2) et ont eu un analogue de prostaglandine additionnel pour la 3ème session (S3). Les changements de PIO relevés ont été définis en utilisant 1) les changements de la position debout/assis à couché/sur le dos, 2) le modèle de rythme cosinor et 3) l’aire sous la courbe de fonctionnement du récepteur (AUC) de la période de sommeil. Les patients étaient âgés de 63.8±11.8 ans. Des pentes linéaires positives ont été observées depuis la position debout/assis à la position couché/sur le dos à S1 (17.1±14.2 mVeq/h) et S2 (5.5±23.9 mVeq/h) et des pentes négatives ont été observées à S3 (-1.9±29.4 mVeq/h) [S1 à S2, p=0.01; S1 à S3, p=0.02]. Dans le groupe prostaglandine, les pentes ont changé de manière significative avec l’introduction des gouttes (S1 à S2, p<0.024) contrairement aux 3 autres classes (S1 à S2, p=0.060). Dans l’ensemble, les amplitudes de cosinor étaient de 98.4±46.5 mVeq (S1), 113.0±35.6 mVeq (S2) et 109.6±58.3 mVeq (S3) [S1-S2, p=0.23; S1-S3, p=0.66; S2-S3, p=0.93]. L’AUC étaient de 91.8±63.0 mVeq (S1), 76.3±102.7mVeq (S2) et 19.9±135.8 mVeq (S3). Les différences entre les sessions n’étaient pas statistiquement significatives (S1-S2, p=0.541; S1-3, p=0.083; S2-S3, p=0.092). Les auteurs ont conclu que les analogues de prostaglandine semblent freiner l’augmentation de PIO en passant de la position debout/assis à la position couché/sur le dos, mais ne semble pas avoir d’effet sur l’acrophase et l’amplitude. (sk)

Auteurs : Mansouri K, Medeiros FA, Weinreb RN, Correspondance : Dr Kaweh Mansouri, Glaucoma Center, Montchoisi Clinic, Genolier Swiss Vision Network, Chemin des Allinges 16, 1006 Lausanne, Switzerland. Email: kawehm@yahoo.com, Etude : Effect of Glaucoma Medications on 24-h Intraocular Pressure-related Patterns Using a Contact Lens Sensor, Source : Clin Experiment Ophthalmol. 2015 Jul 6. doi: 10.1111/ceo.12567. [Epub ahead of print], Web : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/ceo.12567/abstract;jsessionid=2277F3C453DC820769F5B72630330939.f02t02

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur