Fachverlag und Nachrichtenagentur

Povidone iodée intravitreenne et traitement des endophtalmies bactériennes

Cataract Yangsan – mechentel news – L’équipe menée par Kyong Ho Kim a conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Investigative Ophthalmology & Visual Science en octobre 2015, que l’injection répétée de povidone iodée (PVI), même à faible dose était susceptible d’être efficace pour traiter les endophtalmies bactériennes. Ils ont voulu étudier la pharmacocinétique et la sécurité de la PVI intravitréenne et son efficacité contre une endophtalmie expérimentale de staphylocoque epidermis. Dans la phase I, quarante lapins néo-zélandais ont été divisés en groupes I et II et ont reçu de la PVI intravitréenne à 0,1% et 0,3%, respectivement. L’électrorétinographie (ERG) et les examens histologiques ont été effectués au début, à 6 heures et à 12 heures. La durée de vie a été déterminée en utilisant la chromatographie en phase liquide à haute performance (CLHP). Dans la phase II, après l’introduction de l’endophtalmie S. epidermidis, 0,1% et 0,3% de PVI ont été injectés par voie intravitréenne dans les groupes A et B et 3 fois tous les 2 jours dans les groupes C et D (n = 10 dans chaque groupe). Les ERG, les examens histologiques et les cultures vitréennes ont été effectuées sur 14 jours. Les ERG et les examens histologiques n’ont montré aucune lésion rétinienne notable en phase I. Les durées de vie étaient de 3,27 et 3,58 heures dans les groupes I et II, respectivement. Dans la phase II, tous les groupes ont montré une amélioration marquée par rapport aux témoins. La croissance bactérienne a été trouvée dans 4 yeux du groupe A (20, 60, 60, et 70 unités formant des colonies [UFC]) et dans 3 yeux du groupe B (20, 40 et 60 CFU) mais pas dans les yeux des groupes C et D au quatorzième jour. Les dommages rétiniens avec infiltration lymphocytaire dans les couches internes de la rétine étaient plus fréquents dans les groupes A et B que dans les groupes C et D. Les auteurs coréens ont conclu en précisant que la durée de vie de la povidine iodée intravitréenne était d’environ 3 heures dans le corps vitré. Ils indiquent que l’injection répétée de PVI intraoculaire, même à faible concentration, est plus susceptible d’être efficace dans le traitement des endophtalmies bactériennes. (sk)

Auteurs : Kyong Ho Kim; Jiafu Cao; Jin-Wook Yoo; In-Soo Yoon; Jae Woo Jung; Ji Eun Lee; Ik Soo Byon, Correspondance : Ik Soo Byon, Pusan National University Yangsan Hospital, 20, Geumo-ro, Mulgeum-eup, Yangsan, Korea; isbyon@naver.com, Etude : Intraocular Pharmacokinetics of Povidone-Iodine and Its Effects on Experimental Staphylococcus epidermidis Endophthalmitis, Source : Invest Ophthalmol Vis Sci. 2015 Oct 1;56(11):6694-700. doi: 10.1167/iovs.15-17739, Web : http://iovs.arvojournals.org/article.aspx?articleid=2463762

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur