Fachverlag und Nachrichtenagentur

Resultats de la trabeculectomie sur le glaucome a pression normale

GLAUcOMa Londres – mechentel news – L’équipe menée par Hari Jayaram a conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique British Journal of Ophthalmology en juillet 2015, que la trabéculectomie pratiquée sur des glaucomes à tension normale associée à une prise en charge post-opératoire intensive permettait d’obtenir de bons résultats. Ils ont voulu évaluer les résultats et les complications de la trabéculectomie sur le glaucome à pression normale (GPN) avec des techniques chirurgicales modernes. Ils ont mené une étude rétrospective non comparative sur une série de 131 yeux consécutifs de 98 patients subissant une trabéculectomie entre 2007 et 2013 dans une clinique spécialisée dans le GPN. Les données collectées au cours des soins ont été analysées. L’évaluation des résultats cliniques incluaient la réduction de la pression intraoculaire (PIO), la fonction de la bulle de filtration, l’acuité visuelle finale, la preuve de la progression du glaucome, les complications post-opératoires et la nécessité d’une seconde intervention. L’échec chirurgical était défini comme un échec à répondre aux critères liés à la PIO, à la nécessité de subir une autre chirurgie pour baisser la PIO ou la perte importante de perception lumineuse. Une analyse plus poussée a également été effectuée pour étudier l’augmentation de PIO après l’intervention. Les résultats ont été évalués en utilisant une analyse du tableau de vie de Kaplan-Meier. Les pourcentages cumulés de francs succès, tels que définis par une réduction de PIO supérieure à 30% par rapport à avant la chirurgie (IC 95% ; PIO de tous les yeux : moyenne ± écart type) à 1, 2, 3 et 4 ans après la chirurgie, étaient de 91.1% (84.1% à 95.1%; 9.7±2.9?mm?Hg), 74.1% (63.7% à 81.8%; 10.3±3.0?mm?Hg), 64.8% (52.7% à 74.6%; 10.6±2.5?mm?Hg) et 62.1% (49.3% à 72.6%; 10.2±2.1?mm?Hg), respectivement. Après 2 ans de suivi, il n’y avait pas d’association significative entre une chirurgie de la cataracte précédente ou l’origine ethnique et l’échec. Les pourcentages cumulés de francs succès à 4 ans après la chirurgie, définis comme une bulle de filtration ou l’absence de progression du glaucome étaient de 91.6% (83.2% à 95.9%) et 92.3% (81.3% à 97.0%), respectivement. Les complications post-opératoires comme une hypotonie au début (2.3%) ou à la fin (0.8%) étaient significativement plus faibles que ne le suggère la littérature actuelle. L’équipe londonienne a conclu qu’une trabéculectomie entreprise chez des patients à GPN en utilisant des techniques chirurgicales modernes et une prise en charge post-opératoire intensive était associée à des résultats à long terme plus réussies. Les auteurs ont précisé que les résultats montraient moins de complications que ce que la littérature actuelle suggère. (sk)

Auteurs : Hari Jayaram, Nicholas G Strouthidis, Deborah S Kamal, Correspondance : Dr Hari Jayaram, Glaucoma Service, Moorfields Eye Hospital, 162 City Road, London, EC1V 2PD, UK; h.jayaram@ucl.ac.uk, Etude : Trabeculectomy for normal tension glaucoma: outcomes using the Moorfields Safer Surgery technique, Source : Br J Ophthalmol. 2015 Jul 21. pii: bjophthalmol-2015-306872. doi: 10.1136/bjophthalmol-2015-306872. [Epub ahead of print], Web : http://bjo.bmj.com/content/early/2015/07/21/bjophthalmol-2015-306872.abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur