Fachverlag und Nachrichtenagentur

Effet différentiel sur les lésions osseuses de ciblage de l’intégrine: l’Abituzumab chez les patients atteints du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration.

Michigan, USA – mechentel news- Les intégrines jouent un rôle primordial dans la progression du cancer de la prostate et des métastases osseuses. Les scientifques autour de Hussain M. issu de l’Hematology/Oncology, University of Michigan , ont rentamé l’étude en double aveugle randomisée, PERSEUS (NCT01360840) de phase II, afin d’examiner l’utilisation du pan-inhibiteur av d’intégrine abituzumab chez les patients naïfs de chimiothérapie avec un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration asymptomatique ou modérément symptomatique. Les hommes atteints d’un cancer de la prostate pathologiquement confirmé et la progression radiologique des lésions osseuses dans les 28 jours précédant la randomisation ont été assignés à recevoir une dose d’abituzumab de 750 mg ou de 1500 mg oubien un placebo (1: 1: 1) toutes les 3 semaines en combinaison avec un traitement agoniste /antagoniste de l’hormone « luteinizing-releasing hormone. » Le critère principal était la survie sans progression (SSP). La population en intention de traiter comprenait 180 patients, 60 dans chaque bras. Le critère principal de survie sans progression n’était pas significativement différent avec le traitement basé sur une thérapie par abituzumab par rapport au placebo (abituzumab 750 mg, 3,4 mois, HR = 0,89 [0,57 à 1,39]; abituzumab 1500 mg, 4,3 mois, HR = 0,81 [0,52 à 1,26]; placebo, 3,3 mois), mais l’incidence cumulative de la progression de la lésion osseuse était plus faible avec abituzumab qu’avec le placebo pendant 24 mois (incidence cumulative de 23,6% contre 41,1% à 6 mois, 26,1% contre 45,4% à 12 mois). Deux réponses tumorales partielles ont été observées (1 abituzumab 1500 mg et 1 placebo). Environ 85-90% des patients ont présenté au moins un événement indésirable lié au traitement (EIT) dans les différentes bras, mais les incidences graves d’éventements indésirables dus au traitement. Les EIT et les EIT avec issue fatale ont été similaires dans les trois bras. Bien que la SSP n’a pas été considérablement élargi, l*abituzumab semble avoir une activité spécifique lors d’un cancer prostatique associé à des lésions osseuses qui mérite une enquête plus approfondie, concluent les auteurs dans le numéro de février du journal scientifique Clinical Cancer Research. (um)

Auteurs: Hussain M1, Le Moulec S2, Gimmi C3, Bruns R4, Straub J5, Miller K6., Correspondance: 1Hematology/Oncology, University of Michigan mahahuss@med.umich.edu., 2unit 981 INSERM, Institut Gustave Roussy., 3Department of Clinical Oncology, Merck KGaA., 4Department of Biostatistics, Merck KGaA., 5Department of Clinical Biomarkers, Merck KGaA., 6Urology, Charité – Universitätsmedizin Berlin., Etude: Differential Effect on Bone Lesions of Targeting Integrins: Randomized Phase II Trial of Abituzumab in Patients with Metastatic Castration-resistant Prostate Cancer., Source: Clin Cancer Res. 2016 Feb 2. pii: clincanres.2512.2015. [Epub ahead of print], Web: http://clincancerres.aacrjournals.org/content/early/2016/02/02/1078-0432.CCR-15-2512.short

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur