Fachverlag und Nachrichtenagentur

Etude des blessures rétiniennes avec des lasers portables chez les enfants

MEDICAL RETINA London – mechentel news – L’équipe menée par Naz Raoof a conclu dans une étude parue dans le magazine scientifique  American Journal of Ophthalmology en novembre 2016 que les blessures rétiniennes secondaires à des expositions à des lasers portatifs peuvent être difficiles à diagnostiquer et sont probablement minimisées. Les auteurs ont mené une étude rétrospective sur une série de cas. 24 yeux de 16 enfants avec lésions rétiniennes suite à des expositions à des lasers portatifs ont été identifiés à partir de leur système de dossier électronique des patients. Le dossier, la rétinophotographie et l’OCT-SD ont été examinés. L’âge moyen des enfants touchés était de 12,7 ans (plage 9-16 ans), avec 12 garçons et 4 filles. Le suivi moyen était de 5,4 mois (plage 1-23 mois). Des dystrophies rétiniennes présumées ont été notées chez 5 enfants (31%). Leur acuité visuelle moyenne en logMAR était de 0.30 (20/40) (plage −0.20 [20/12.5] à 1.6 [20/800]). 11 enfants (69% ; 15 yeux) ont subi des blessures « douces » avec une perturbation de la rétine focale limitée au photorécepteur et aux couches ellipsoïdes. Ces blessures ont été associées à un meilleur pronostic, l’acuité visuelle moyenne était de 0.10 (20/25). Des blessures « modérées » ont été observées pour 3 yeux de 2 enfants, avec perturbation de la rétine limitée à la couche rétinienne extérieure mais diffuse. 3 patients (4 yeux) ont subi des blessures « graves » avec perte de l’architecture rétrofovéolaire de la rétine et des matériaux hyperréflectifs recouvrant les couches rétiniennes internes. Les auteurs ont conclu que les blessures rétiniennes secondaires à des dispositifs laser portables pouvaient être difficiles à diagnostiquer et étaient susceptibles d’être sous estimées. Ils pensent qu’il est important que de telles données soient publiées de sorte que les autorités reconnaissent l’importance des rétinopathies liées aux lasers comme cause évitable de déficience visuelle chez les enfants et que des mesures pour réduire leur incidence et les impacts de ces blessures laser soient prises. (sk)

Auteurs : Naz Raoof, Patrick Bradley, Maria Theodorou, Anthony T Moore, Michel Michaelides, Correspondance : Inquiries to Professor Michel Michaelides, Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust, 162 City Rd, London EC1V 2PD, UK, Etude : The New Pretender: A Large UK Case Series Of Retinal Injuries in Children Secondary to Hand-Held Lasers, Source : Am J Ophthalmol 2016 Aug 30. Epub 2016 Dec 30., Web : http://www.ajo.com/article/S0002-9394(16)30415-9/abstract

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur