Fachverlag und Nachrichtenagentur

Traitement des vibrations externes comme supplément au traitement rétrograde de désintégration intrarénale du calcul

 

 

 

 

 

 

 

 

UPPER URINARY TRACT Guangzhou – mechentel news – Wenqi Wu du Centre de chirurgie mini-invasive du First Affiliated Hospital de Guangzhou à l‘université de médecine en Chine et ses collègues d‘autres centres chinois, ont étudié l‘efficacité et l‘innocuité de la thérapie de vibration externe Lithecbole pour le traitement des résidus de calculs par la chirurgie intra-rénale rétrograde. Pour cette étude, un total de 173 patients (128 hommes et 45 femmes) ont été sélectionnés. Tous les patients avaient des fragments résiduels après la chirurgie intrarénale rétrograde, effectuée en raison de calculs rénaux ou de l‘urètre antérieure. Ils ont été prospectivement répartis au hasard en 2 groupes: Un groupe a reçu une semaine après la thérapie rétrograde de chirurgie intrarénale, des vibrations externes Lithecbole et l‘autre en tant que groupe témoin, uniquement le traitement chirurgical intrarénal rétrograde. La taille des calculs et la position, le taux de patients sans calculs et complications ont été comparées. 173 patients, 87 (66 hommes et 21 femmes) faisaient partie du groupe thérapie et 86 (62 hommes et 24 femmes) ont été répartis dans groupe témoin. Le taux des patients sans calculs dans le groupe traitement et le groupe témoin deux semaines après l‘intervention intrarénale rétrograde était respectivement de 52,9 % et de 31,4 %, 3 semaines après le taux était de 71,3% et de 51,2% et de 89,7 % et de 59,3% après 5 semaines (p <0,05). L‘incidence de l‘hématurie 5 semaines après chirurgie intrarenale rétrograde était de 3,4 % dans le groupe de traitement par rapport à 20,9 % dans le groupe témoin (p <0,05). L‘incidence du résultat positif de leucocytes dans l‘urine était de 4,6 % dans le groupe de traitement par rapport à 19,3 % dans le groupe témoin 3 semaines après la chirurgie intrarénale rétrograde et de 3,4 % par rapport à 11,6 % cinq semaines plus tard(p <0, 05). Les auteurs du numéro de mai 2017 du Journal of Urology a conclu que la vibration physique externe Lithecbole représente un complément à la chirurgie intrarénale rétrograde plus efficaces, que la chirurgie intrarénale rétrograde seule et ceci du point de vue de la vitesse de désintégration du calcul, du taux de patients sans calculs et l‘observance du patient. (um)
Auteurs: Wu W, Yang Z, Xu C, Gu X, Yang S, Liao S, Wang R, Gao W, Ye Z, Zeng G. Correspondance: Department of Urology, Minimally Invasive Surgery Center, First Affiliated Hospital of Guangzhou Medical University and Guangdong Key Laboratory of Urology, Guangzhou, 510230, China. E-Mail: gzgyzgh@vip.tom.com Etude: External Physical Vibration Lithecbole Promotes the Clearance of Upper Urinary Stones after Retrograde Intrarenal Surgery: A Prospective, Multicenter, Randomized Controlled Trial. Source: J Urol. 2017 May;197(5):1289-1295. doi: 10.1016/j.juro.2017.01.001. Web: http://www.jurology.com/article/S0022-5347(17)30001-0/abstract

Commentaire Encore une fois, voici une étude chinoise sur la thérapie de vibration extracorporelle. il y a 1 an la thérapie de vibration externe par « Lithecbole » (1) après lithotripsie extracorporelle (LEC) a été décrite. L‘étude de Guangzhou décrit maintenant la thérapie de vibration après urétérorénoscopie avec fragments résiduels dans les reins. Le groupe de traitement a été en outre traité après à l‘urétérorénoscopie par thérapie de vibration, le groupe témoin n‘a reçu que l‘urétérorénoscopie sans traitement par vibration. Les deux groupes avaient des fragments résiduels comparables. L‘oscillateur de « Lithecbole » fonctionne comme le scanner à la caisse du supermarché et est placé sur le flanc du patient. Par la vibration externe, le passage du calcul dans l‘uretère sera ainsi amélioré. À ces fins les sujets devaient boire jusqu‘à 2 litres de liquide avant la thérapie et ont été traités durant 20 minutes pendant 1 semaine après urétérorénoscopie. Le cathéter pigtail de drainage a été retiré après 2 semaines dans les deux groupes. Les sujets des deux groupes ont été chargés ensuite de boire au moins 2 litres de liquide et de beaucoup bouger. Aucun traitement médicamenteux supplémentaire pour faciliter le passage des calculs n‘a été administré. L‘imagerie est composée de rayons X, de tomographie ou par ultrasons. Cependant, le CT n‘a pas été effectuée chez tous les sujets. Il n‘y a pas eu de nombreuses incidences de coliques . Cette étude es certainement intéressante et novatrice, même si le principe n‘est pas tout à fait nouveau (2).

1. Long, Q., et al., A Prospective Randomized Controlled Trial of the Efficacy of External Physical Vibration Lithecbole after Extracorporeal Shock Wave Lithotripsy for a Lower Pole Renal Stone Less Than 2 cm. J Urol, 2016. 195(4 Pt 1): p. 965-70. 2. Pace, K.T., et al., Mechanical percussion, inversion and diuresis for residual lower pole fragments after shock wave lithotripsy: a prospective, single blind, randomized controlled trial. J Urol, 2001. 166(6): p. 2065-71.

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur