Fachverlag und Nachrichtenagentur

Lien entre sensibilité aux contrastes et épaisseur RNFL dans le glaucome

 

GLAUKOM Philadelphia – mechentel news – L’équipe menée par Sarah Amanullah a conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Graefe’s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology en septembre 2017, que la sensibilité aux contrastes de la vision supérieure gauche était fortement corrélée avec l’épaisseur du quadrant inférieur des couches des fibres nerveuses rétiniennes (RNFL). Les auteurs ont voulu évaluer la corrélation entre la sensibilité aux contrastes (CS) et la RNFL dans différentes zones visuelles. Ils ont procédé à une sous analyse d’une étude de cohorte observationnelle prospective portant sur les changements de performance, de qualité de vie liée à la vision et les mesures cliniques chez des patients atteints de glaucome modéré à avancé. 161 participants avec au moins 2 ans de glaucome ont été inclus pour subir des tests annuels durant 4 ans. La CS a été mesurée en utilisant le test de sensibilité aux contrastes Spaeth/Richman (SPARCS), l’épaisseur RNFL a été mesurée avec une tomographie en cohérence optique (OCT) Cirrus. Des analyses statistiques ont été réalisées pour déterminer les corrélations entre CS et RNFL. Ces corrélations ont été calculées pour chaque visite annuelle, soit 4 coefficients pour chaque patient. Le score SPARCS de la partie visuelle supérieure gauche était le plus fortement corrélé avec la RNFL du quadrant inférieur pour les 2 yeux à chaque visite annuelle, en particulier dans le secteur 7H de l’œil gauche et 6H de l’œil droit (p < 0.05). Les autres secteurs des quadrants n’ont pas montré de tendance identifiable. La régression linéaire entre le score total SPARCS et la moyenne RNFL a montré une corrélation directe significative à chaque visite (p < 0.01). L’équipe américaine a conclu que la sensibilité aux contrastes de la zone supérieure gauche de la vision des 2 yeux était fortement corrélée à l’épaisseur RNFL du quadrant inférieur. Les auteurs précisent que ces fibres se projettent dans la partie temporale du lobe occipital droit, un centre potentiel de perception aux contrastes dans cette zone peut être identifié. L’étude étant longitudinale, les auteurs pensent que la CS peut être un outil prédictif des changements RNFL chez les patients glaucomateux. Malgré cette découverte, les auteurs ont noté que les dommages rétiniens et la relation avec la CS étaient diffus. Amanullah et al précise que d’autres recherches doivent être menées pour comprendre comment la CS peut être utilisée comme outil dans le cadre clinique. (sk)

Auteurs : Amanullah S, Okudolo J, Rahmatnejad K, Lin SC, Wizov SS, Manzi Muhire RS, Hark LA, Zheng CX, Zhan T, Spaeth GL, Correspondance : Sidney Kimmel Medical College, Thomas Jefferson University, Philadelphia, PA, USA, swizov@willseye.org, Etude : The relationship between contrast sensitivity and retinal nerve fiber layer thickness in patients with glaucoma, Source : Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol. 2017 Sep 5. doi: 10.1007/s00417-017-3789-4. [Epub ahead of print], Web : https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00417-017-3789-4

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur