Fachverlag und Nachrichtenagentur

Modèle de prévision du risque métastasique dans le mélanome uvéal : PRiMeUM

 

TUMOR Philadelphia – mechentel news – Jorge Vaquero-Garcia et al ont conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Investigative Ophthalmology & Visual Science en août 2017, que la prédiction du risque de métastase dans le mélanome uvéal (PRiMeUM), en fournissant le risque personnel de métastase d’un individu, pouvait aider les médecins à prendre des décisions sur la surveillance systémique des patients. Les auteurs ont voulu créer un outil web interactif pour prédire le risque de métastase dans le mélanome uvéal (PRiMeUM) permettant de fournir une estimation personnalisée du risque de métastase en développement dans les 48 mois du traitement primaire du mélanome uvéal (MU). Des caractéristiques cliniques et tumorales ont été régulièrement recueillies sur 1127 UM pour créer le modèle. Si des informations chromosomiques étaient disponibles, elles ont été inclues. La modélisation du risque proportionnel de Cox a été utilisée pour évaluer les prédicteurs significatifs de métastase, y compris les caractéristiques cliniques et chromosomiques sur une cohorte de 1227 MU. Un modèle multivarié de prévision du risque métastasique a été évalué en utilisant des méthodes d’apprentissage automatiques incluant la régression logistique, des arbres de décisions, des arborescences aléatoires et des modèles de régression basés sur la survie. En utilisant les résultats de validation croisée, un classificateur de régression logistique a été développé pour calculer le risque individuel de métastase à partir des informations cliniques et chromosomiques. Le modèle PRiMeUM a fourni des informations pronostiques pour le risque individuel de métastase dans le MU. La précision variait entre 80% (uniquement avec les caractéristiques chromosomiques), 83% (avec les caractéristiques cliniques, tels que l’âge, le sexe, la localisation tumorale et la taille) et 85% (en couplant les informations cliniques et chromosomiques). L’analyse de Kaplan-Meier a montré que ces scores de risque étaient hautement prédictifs des métastases (P < 0.0001). Les auteurs ont conclu que le modèle PRiMeUM était un outil de prédiction du risque personnel de métastases en fonction des caractéristiques individuelles et tumorales. L’équipe américaine pense que cet outil va aider les médecins à prendre des décisions concernant la fréquence de surveillance systémique et pourra être un critère pour entrer dans des essais cliniques pour des thérapies adjuvantes. (sk)

Auteurs : Vaquero-Garcia J, Lalonde E, Ewens KG, Ebrahimzadeh J, Richard-Yutz J, Shields CL, Barrera A, Green CJ, Barash Y, Ganguly A, Correspondance : Arupa Ganguly, Department of Genetics, Perelman School of Medicine, University of Pennsylvania, 415 Curie Boulevard, Philadelphia, PA 19104-6145, USA; ganguly@mail.med.upenn.edu, Etude : PRiMeUM: A Model for Predicting Risk of Metastasis in Uveal Melanoma, Source : Invest Ophthalmol Vis Sci. 2017 Aug 1;58(10):4096-4105. doi: 10.1167/iovs.17-22255., Web : http://iovs.arvojournals.org/article.aspx?articleid=2650752

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur