Fachverlag und Nachrichtenagentur

Facteurs de risque des atteintes maculaires dans le décollement de la rétine rhegmatogène

 

SURGICAL RETINA Lausanne – mechentel news – Jelena Potic et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Graefe’s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology en décembre 2017, que l’état de la lentille pseudophake et une longueur axiale  < 25 mm sont des facteurs prédictifs indépendants du décollement de rétine rhegmatogène (RD) avec macula off. Le but de leur étude était de décrire les caractéristiques démographiques et les premiers résultats des patients atteints de RD suite à une chirurgie respectant l’état maculaire et de déterminer les facteurs de risque d’atteinte maculaire. Ils ont mené une étude de cohorte prospective, observationnelle monocentrique à l’hôpital ophtalmologique Jules Gonin, de février 2015 à mars 2017. L’étude a inclus 194 patients éligibles avec RD primaire. Tous les patients ont subi une chirurgie après examen clinique. L’ensemble des données a été analysée avec des statistiques descriptives et analytiques. 52.6% (102/194) patients présentaient un RD macula off. L’âge moyen était de 63.9 ± 12.0 vs. 59.7 ± 11.2 dans les groupes off et on, respectivement. La répartition hommes/femmes était de 129/65 (66.5%/33.5%) et il y avait significativement plus d’yeux droits affectés [droit vs gauche 123 (63.4%) vs. 71 (36.6%), p = 0.000]. Significativement plus de myopes (<−3D) présentaient un RD macula on (p = 0.04). Il y avait plus de patients phakes (55.7%) et les yeux phakes étaient plus susceptibles de présenter un RD macula on (p = 0.01). La modélisation multivariée a montré que l’état des lentilles pseudophakes et les yeux de longueur axiale inférieure à 25 mm (p = 0.06) étaient des facteurs prédictifs des RD macula off (p = 0.02) alors que le sexe et la latéralité n’étaient pas des facteurs de risque. L’équipe suisse a conclu que le statut de la lentille pseudophake et une longueur axiale < 25 mm étaient des facteurs prédictifs indépendants pour le RD macula off. Ils précisent qu’alors que l’état de la lentille pseudophake était reconnu comme facteur de risque pour le RD, la longueur axiale n’était pas identifiée comme facteur de risque pour un RD macula off. (sk)

Auteurs : Jelena Potic, Ciara Bergin, Clarice Giacuzzo, Alejandra Daruich, Lazaros Konstantinidis, Thomas J. Wolfensberger, Correspondance : Department of Ophthalmology, University of Lausanne, Jules-Gonin Eye Hospital, Fondation Asile des Aveugles, Avenue de France 15, 1002, Lausanne, Vaud, Switzerland. jelena.potic@fa2.ch, Etude : Primary rhegmatogenous retinal detachment: risk factors for macular involvement, Source : Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol. 2017 Dec 28. doi: 10.1007/s00417-017-3880-x. [Epub ahead of print], Web : https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00417-017-3880-x

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur