Fachverlag und Nachrichtenagentur

Amélioration de la conformité pour les exercices du plancher pelvien pour l’incontinence de stress par application

 

FEMALE UROLOGY Umea – mechentel news – L’incontinence urinaire est fréquente chez les femmes et les études démontrent souvent une prévalence de 13-71% (1). L’incontinence urinaire d’effort est particulièrement répandue. Emma Nyström et al. du département de santé publique et de médecine clinique à l’Université Umea, ont examinés les facteurs, susceptibles d’être essentiels pour la réussite d’un traitement. Du point de vue médical, l’exercice régulier du plancher pelvien est la pierre angulaire du traitement. Souvent, cependant, semble-il exister un problème de conformité. Les auteurs indiquent une application (Tät®), qui soutiendra les patientes dans les exercices quotidiens et augmentera la conformité. L’étude originale randomisée (2) a montré des améliorations significatives dans la réduction des symptômes et dans l’amélioration de la qualité de vie ainsi que dans la réduction des taux d’incontinence. Dans l’étude originale 123 patientes ont été incluses et parmi celles-ci 62 ont pris part à cette présente étude supplémentaire. Avant le début du traitement avec l’application « Tät », ainsi que 3 mois plus tard, les patientes avaient reçu différents questionnaires sur la miction, l’incontinence et d’autres auto-rapports subjectifs. La différence entre les valeurs initiales et celles du suivi, ont été comparés. Dans leur autodéclarations, les patientes ont décrit une amélioration de 55,7%. Il y avait une corrélation avec le poids ; (- 0,79 Intervalle de confiance à 95% [IC] rapport de cotes 0,25 [OR] 0,44 par kg). Lors d’une perte de poids, une amélioration a pu être constatée. Les patientes qui avaient des attentes élevées envers le traitement, ont également pu en bénéficier (OR 11,38, IC à 95% 2,02 à 64,19). Dans la pré-publication électronique en Décembre 2017 du Journal international Urogynecology, les auteurs soulignent que l’auto-perception du corps (self-rated improvement of pelvic floor muscle strength) semble jouer un rôle important (OR 35,54; 95% IC 4,96 – 254,61). (cw/um)

—————Tabelle—————————————————————————

Auteurs: Nyström E, Asklund I, Sjöström M, Stenlund H, Samuelsson E. Correspondance: Emma Nyström, Department of Public Health and Clinical Medicine, Unit of Research, Education and Development, Östersund, Umeå University, Umeå, Sweden. E-Mail: emma.nystrom@regionjh.se. Etude: Treatment of stress urinary incontinence with a mobile app: factors associated with success. Source: Int Urogynecol J. 2017 Dec 8. doi: 10.1007/s00192-017-3514-1. [Epub ahead of print] Web: https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00192-017-3514-1
Citations dans le texte:(1) Cerruto MA, D’Elia C, Aloisi A, Fabrello M, Artibani W. Prevalence, incidence and obstetric factors’ impact on female urinary incontinence in Europe: a systematic review. Urol Int. 2013;90:1–9.,(2) Sjöström M, Umefjord G, Stenlund H, Carlbring P, Andersson G, Samuelsson E. Internet-based treatment of stress urinary incontinence: a randomised controlled study with focus on pelvic floor muscle training. BJU Int. 2013;112:362–72

Commentaire

L’éducation des patients paraît jouer un rôle important aussi bien dans le domaine de l’exercice du plancher pelvien que dans d’autres domaines de la physiothérapie. Le succès du traitement dépend uniquement des efforts faits par les patients ainsi la compliance. Par conséquent, la conclusion logique semble être de traiter le smart-phone nous accompagnant dans le quotidien, comme un « partenaire de formation » qui rappelle les patientes et les guide dans les exercices du plancher pelvien. Une approche simple qui apparemment a un grand effet.(cw/um)

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur