Fachverlag und Nachrichtenagentur

Traitement combiné des lymphomes vitréo-rétiniens primaires

TUMOR Prague – mechentel news – Aneta Klimova et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique British Journal of Ophthalmology en janvier 2018, que le traitement combiné du lymphome vitréo-rétinien primaire (PVRL) retardait la rechute en comparaison d’une thérapie locale seule. Les PVRL appartiennent à la famille des lymphomes du système nerveux central (SNC). Peu d’études comparatives sur de grandes séries existent, ceci ne permet pas d’avoir une approche optimale du traitement du PVRL. La combinaison de chimiothérapie intravitréenne et systémique est recommandée dans de nombreux rapports. Les auteurs ont voulu comparer le taux de survie et le pronostic des patients atteints de PVRL avec ou sans atteinte du SNC à l’aide d’une étude rétrospective. 20 patients avec lymphome vitréo-rétinien ont été observés entre 2004 et 2016, 10 avec PVRL et 10 avec lymphome primitif du SNC. 53 patients diagnostiqués avec un lymphome du SNC primaire sans atteinte vitréorétinienne ont été inclus entre 2002 et 2011 dans un département d’hémato-oncologie. Le taux de survie à 5 ans était estimée à 71% chez les patients atteints de lymphomes vitréo-rétinien. Une survie à 5 ans significativement plus longue (P˂0,01) a été observée chez les patients avec lymphome vitréo-rétinien en comparaison aux PVRL du SNC sans atteinte vitréo-rétinienne. Le taux de survie sans progression était équivalent entre les 2 groupes (P=0.363). Les rechutes étaient fréquentes (50%-60%) avec un temps moyen de 31 mois pour la 1ère rechute. Le traitement combiné (local et systémique) chez les patients sans atteinte SNC a significativement prolongé la période sans progression dans l’étude (P˂0,05). Les auteurs ont conclu que le traitement combiné du lymphome vitréo-rétinien primaire retardait significativement la rechute en comparaison à la thérapie locale seule. Ils précisent que l’implication intraoculaire apporte une valeur pronostique positive quand la survie globale est comparée. (sk)

Auteurs : Aneta Klimova, Jarmila Heissigerova, Eva Rihova, Michaela Brichova, Robert Pytlik, Ivan Spicka, Katerina Mrazova, Jana Karolova, Petra Svozilkova, Correspondance : Dr Aneta Klimova, Department of Ophthalmology, First Faculty of Medicine, Charles University and General University Hospital, Prague, Czech Republic ; aneta.klimova@volny.cz, Etude : Combined treatment of primary vitreoretinal lymphomas significantly prolongs the time to first relapse, Source : Br J Ophthalmol. 2018 Jan 29. pii: bjophthalmol-2017-311574. doi: 10.1136/bjophthalmol-2017-311574. [Epub ahead of print], Web : http://bjo.bmj.com/content/early/2018/01/28/bjophthalmol-2017-311574.long

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur