Le Docétaxel et surveillance active après prostatectomie radicale se valent

 

PROSTATE CANCER Lund / Malmö – mechentel news – Le rôle de la chimiothérapie adjuvante après prostatectomie radicale dans le cancer de la prostate n’est pas entièrement claire. Par conséquent, Göran M. Ahlgren et al. du département d’urologie de l’université de Lund, à l’hôpital universitaire de Skåne, à Malmö, en Suède, ont examiné dans le cadre de cette étude ouverte, randomisée et multinationale de phase 3, 459 patients ayant été traités par prostatectomie radicale. Les critères d’inclusion dans l’étude publiée en Janvier dans le journal scientifique, Journal of European Urology etaient: pT2 à haut risque avec des bords chirurgicaux positifs ou pT3a avec un score de Gleason ≥4 + 3, pT3b ou des affections avec une maladie des ganglions lymphatiques positifs et un score de Gleason ≥3 + 4. Les patients ont été assignés soit au bras A (six cycles de docétaxel adjuvant 75 mg / m2 toutes les trois semaines sans prednisone quotidienne), ou au bras B (surveillance active). Le critère d’évaluation principal était la progression de l’antigéne prostatique spécifique ≥ 0,5 ng / ml. Le docétaxel sans traitement hormonal n’a pas significativement amélioré la survie biochimique sans maladie après une prostatectomie radicale. Un total de 116 événements indésirables graves ont été rapportés dans le bras docetaxel et 41 dans le bras surveillance active.(mm/um)

Auteurs: Ahlgren GM, Flodgren P, Tammela TLJ, Kellokumpu-Lehtinen P, Borre M, Angelsen A, Iversen JR, Sverrisdottir A, Jonsson E, Sengelov L; Investigators of the Scandinavian Prostate Cancer Study Number 12. Correspondance: Göran M. Ahlgren, Department of Urology, Lund University, Skåne University Hospital, Jan Waldenströms gata 5, 205 02 Malmö, Sweden. E-Mail: goran.ahlgren@med.lu.se. Ètude: Docetaxel Versus Surveillance After Radical Prostatectomy for High-risk Prostate Cancer: Results from the Prospective Randomised, Open-label Phase 3 Scandinavian Prostate Cancer Group 12 Trial. Source: Eur Urol. 2018 Jan 27. pii: S0302-2838(18)30021-6. doi: 10.1016/j.eururo.2018.01.012. [Epub ahead of print] Web: https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(18)30021-6/fulltext

commentaire

Les auteurs ont évalué l’effet de la chimiothérapie adjuvante avec le docétaxel après prostatectomie radicale chez les patients à haut risque de récidive. Ils n’ont trouvé aucune association significative entre le traitement par le docétaxel et le risque de récidive biochimique après la chirurgie. Au vu de ces résultats, il semble injustifiable d’utiliser le docétaxel en traitement adjuvant après prostatectomie radicale.

Auteur: Dr. med. Dr. rer. nat. Marco Moschini, médecin assistant Clinique d’urologie, Hôpital cantonal de Lucerne

1. Juli 2018