Fachverlag und Nachrichtenagentur

Etude comparative des kératoplasties DMEK et UT-DSAEK


CORNEA Portland – mechentel news – L’équipe menée par Winston Chamberlain a conclu, dans une étude parue en juin 2018 sur le site internet du magazine scientifique Ophthalmolgy, que la kératoplastie endothéliale de la membrane de Descemet présentait de meilleurs résultats sur l’acuité visuelle comparée à la kératoplastie lamellaire postérieure par UT-DSAEK. Les auteurs ont voulu comparer les techniques UT-DSAEK et DMEK dans le traitement des dysfonctionnements endothéliaux cornéens. Ils ont mené une étude clinique contrôlée, randomisée où le patient et les résultats n’étaient pas connus. Les patients avec endothélium endommagé ou atteints de dystrophie de Fuchs ou de kératopathie bulleuse du pseudophaque ont été considérés comme des bons candidats pour la DMEK ou l’UT-DSAEK. Les yeux étudiés ont été randomisés pour l’UT-DSAEK ou la DMEK par la banque de l’œil 1 à 2 jours avant la chirurgie. Le principal résultat portait sur la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC) à 6 mois. Les résultats secondaires portaient sur la MAVC à 3 et 12 mois, le comptage des cellules endothéliales à 12 mois, les complications per et post-opératoires et les changements de pachymétrie. 216 patients avec dysfonctionnement endothélial ont été observés, 50 yeux de 38 patients ont été opérés par 2 chirurgiens du Casey Eye Institute à l’Oregon Health & Science University de Portland, Oregon et du Byers Eye Institute à Stanford University de Palo Alto, Californie. En général, ils ont trouvé de meilleurs résultats de la MAVC avec la DMEK en comparaison à l’UT-DSAEK après correction de l’acuité visuelle de départ. Comparé à l’UT-DSAEK, ceux qui ont eu une DMEK avait 1,5 lignes de mieux à 3 mois (intervalle de confiance de 95% [IC], 2,5-0,6 lignes de mieux ;
P = 0,002), 1,8 lignes de mieux à 6 mois (IC 95%, 2,8-1,0 lignes de mieux ;
P < 0,001) et 1,4 lignes de mieux à 12 mois (IC 95%, 2,2-0,7 lignes de mieux ; P < 0,001). Le comptage moyen des cellules endothéliales était de 1963 cellules/mm2 pour la DMEK et 2213 cellules/mm2 pour l’UT-DSAEK à 6 mois (P = 0,17) et 1885 cellules/mm2 pour la DMEK et 2070 cellules/mm2 pour l’UT-DSAEK à 12 mois (P = 0,051). Les taux complications per et post-opératoires étaient similaires entre les groupes. L’équipe américaine a conclu que la kératoplastie endothéliale de la membrane de Descemet présentait de meilleurs résultats sur l’acuité visuelle que la kératoplastie lamellaire postérieure par UT-DSAEK à 3, 6 et 12 mois chez les patients avec dysfonction endothéliale isolée avec des taux de complications similaires. (sk)

Auteurs : Winston Chamberlain, MD, PhD, Charles C. Lin, MD, Ariana Austin, MS, Nicholas Schubach, Jameson Clover, Stephen D. McLeod, MD, Travis C. Porco, PhD, MPH, Thomas M. Lietman, MD, Jennifer Rose-Nussbaumer, MD, Correspondance : Casey Eye Institute, Oregon Health & Science University, Portland, Oregon, jennifer.rose-nussbaumer@ucsf.edu, Etude : Descemet Endothelial Thickness Comparison Trial : A Randomized Trial Comparing Ultrathin Descemet Stripping Automated Endothelial Keratoplasty with Descemet Membrane Endothelial Keratoplasty, Source : Ophthalmology. 2018 Jun 23. pii: S0161-6420(18)31033-9. doi: 10.1016/j.ophtha.2018.05.019. [Epub ahead of print], Web : https://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(18)31033-9/abstract

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur