Fachverlag und Nachrichtenagentur

Incidence et facteurs associés à la myopie forte ou non chez les enfants chinois

PEDIATRICS& STRABISM Guangzhou – mechentel news – Sean K. Wang et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique JAMA Ophthalmology en juillet 2018, que l’incidence de la myopie chez les étudiants chinois, basée sur la réfraction sans cycloplégie, était plus importante que dans n’importe quel groupe culturel ou ethnique. Les auteurs ont mené une étude de cohorte observationnelle à Guangzhou, en Chine sur des élèves de niveau 1 à niveau 9. La cohorte comportait 19 écoles primaires, suivies de 2010 à 2015 et 22 collèges, suivis de 2010 à 2012. Les écoles ont été aléatoirement choisies par rapport au nombre total d’écoles dans chacun des 11 districts. Les élèves avec ou sans myopie dans le niveau 1 (école primaire) ou le niveau 7 (collège) étaient éligibles à l’inclusion. Les données analysées sont arrivées entre février 2017 et octobre 2017. La myopie était définie comme un équivalent sphérique (ES) de – 0,5 dioptries (D) ou moins comme mesure subjective de la réfraction sans cycloplégie ; une myopie forte était définie par un ES de – 6,0 D ou moins. Les incidences annuelles étaient définies comme la proportion de participants diagnostiquée chaque année avec une myopie forte ou non. La taille, le poids, la longueur axiale (AL), le rayon de courbure cornéen (CRC) et le ratio AL/CRC ont été examinés pour déterminer si ces mesures étaient liées à une future myopie. L’étude a inclus 4741 étudiants, avec ou sans myopie, dans les écoles primaires (moyenne d’âge [SD] 7,2 [0,4] ans ; 932 sur 1975 [47,2%] de femmes) ou dans les collèges (moyenne d’âge 13,2 [0,5] ans ; 1254 sur 2670 [47,0%] de femmes). L’ES moyen au départ était de 0,31 (0,86) D parmi les 1975 élèves de niveau 1 vs – 1,60 (2,00) D parmi les 2670 élèves de niveau 7. La prévalence de la myopie au départ était de 12,0% pour les élèves de niveau 1 (n = 237 sur 1969) et 67,4% chez les élèves de niveau 7 (n = 1795 sur 2663). L’incidence de la myopie était de 20% à 30% chaque année pour les 2 cohortes. L’incidence de la forte myopie était initialement faible dans le niveau 1 (niveau 1 : n = 2 des 1825; 0,1% [95% IC, 0,0%-0,3%]) mais l’incidence a dépassé 2% pour les collégiens (niveau 9 : n = 48 sur 2044; 2,3% [95% IC, 1,0%-3,7%]). Les auteurs ont conclu que l’incidence de la myopie chez les étudiants chinois, basée sur une réfraction sans cycloplégie, était plus importante que dans n’importe quel groupe culturel ou ethnique. Sean K. Wang et al précisent que si ceci est confirmé par la réfraction cycloplégique, les interventions pour prévenir le début de la myopie dans les populations chinoises pourraient être initiées dès l’école primaire. (sk)

Auteurs : Sean K. Wang, BS; Yangfeng Guo; Chimei Liao, MD; et al, Correspondance : State Key Laboratory of Ophthalmology, Zhongshan Ophthalmic Center, Sun Yat-sen University, Guangzhou, Guangdong, China, Etude : Incidence of and Factors Associated With Myopia and High Myopia in Chinese Children, Based on Refraction Without Cycloplegia, Source : JAMA Ophthalmol. 2018 Jul 5. doi: 10.1001/jamaophthalmol.2018.2658. [Epub ahead of print], Web : https://jamanetwork.com/journals/jamaophthalmology/article-abstract/2686392

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur