Prévalence globale de la presbytie et altération visuelle

REFRACTIVE Sydney – mechentel news – Timothy R. Fricke et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Ophthalmology en mai 2018, que la non-correction de la presbytie représente un fardeau de déficience visuelle (DV) plus important dans les zones rurales à faibles ressources. Les auteurs ont procédé à un examen systématique et à une méta-analyse des données épidémiologiques pour estimer la prévalence de la presbytie et la couverture de la correction lunettes. Ils ont mené une revue systématique de la prévalence presbyopique et de la couverture de la correction lunettes. Les données acceptées de la prévalence presbyopique ont été recueillies par groupe d’âge de 5 ans de 0 à 90 ans ou plus et méta-analysées dans les régions du fardeau de la maladie de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ils ont développé un modèle basé sur l’amplitude d’accommodation ajustée pour les taux de myopie afin de correspondre à la prévalence méta-analysée régionale. La couverture de correction lunettes de la presbytie a été analysée par rapport aux variables de pays à partir de l’année de récupération des données. La variation de la couverture de correction a été décrite par un modèle basé sur l’Indice de développement humain, le coefficient de Gini et les dépenses de santé, avec ajustement de l’âge et de l’urbanisation. Les auteurs ont utilisé des modèles pour estimer la prévalence de la presbytie et la couverture de la correction lunettes dans chaque groupe d’âge des régions rurales ou urbaines de chaque partie du monde et ils les ont combinées avec les données de population pour estimer le nombre de personnes avec une DV. Ils ont estimé qu’il y avait 1,8 milliard de personnes (prévalence 25%, intervalle de confiance [IC] de 95%, 1,7 à 2,0 milliard [23%–27%]) avec une presbytie, 826 millions (IC 95%, 686-960 millions) de déficients visuels faute de correction ou avec une correction inadaptée. Les besoins non satisfaits de correction presbyopique en 2015 étaient estimés à 45% (IC 95%, 41%-49%). Les presbytes vivant dans des zones urbaines avaient plus de chances de bénéficier d’une correction optique adéquate avec des dépenses de santé plus importantes et des inégalités plus faibles. L’équipe australienne a conclu que la presbytie non-corrigée est un fardeau de déficience visuelle important, principalement dans les zones rurales et à faibles ressources. (sk)

Auteurs : Timothy R. Fricke, MS, Nina Tahhan, PhD, Serge Resnikoff, MD, Eric Papas, PhD, Anthea Burnett, PhD, Suit May Ho, PhD, Thomas Naduvilath, PhD, Kovin S. Naidoo, PhD, Correspondance : Brien Holden Vision Institute, Sydney, Australia. Electronic address: t.fricke@brienholdenvision.org, Etude : Global Prevalence of Presbyopia and Vision Impairment from Uncorrected Presbyopia : Systematic Review, Meta-analysis, and Modelling, Source : Ophthalmology. 2018 May 9. pii: S0161-6420(17)33797-1. doi: 10.1016/j.ophtha.2018.04.013. [Epub ahead of print], Web : https://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(17)33797-1/abstract

23. September 2018