Fachverlag und Nachrichtenagentur

Sclérectomie profonde non perforante et changements sur les 10° centraux du champ visuel

GLAUCOMA Paris – mechentel news – Igor Leleu et al ont conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Graefe‘s Archive for Clinical and Experimental Ophthalmology en août 2018, que la sclérectomie profonde non perforante (SPNP) semble permettre la stabilité des 10° centraux du champ visuel sans phénomène d’anéantissement et peu d’autres complications. Les auteurs ont mené une étude de données monocentrique. Ils ont revus les enregistrements de 34 yeux avec glaucome de stade sévère ou terminal qui ont subi une SPNP entre 2009 et 2015, au centre national ophtalmologique des XV-XX (Paris, France). Les stades de glaucome sévère ou terminal ont été définis selon la classification Bascom Palmer Modified Glaucoma Staging System. Tous les yeux présentaient un champ visuel < 10°
(atteinte sévère par le champ visuel automatisé Humphrey (HVFA) 10-2). Les champs visuels ont été enregistrés tous les 6 mois après la procédure. Les données de la précédente visite ont été utilisées pour analyse statistique. La durée moyenne du suivi était de 29 mois (échelle de 6 à 54) et 33 yeux (97%) ont été suivis pendant plus de 1 an. Aucun cas de perte visuelle brutale après l’intervention n’a été retrouvé. La pression intraoculaire (PIO) a baissé de 21,9 ± 8,1 à 15,0 ± 5,4 mmHg (P<0,001). 28 yeux (82%) avaient une PIO < 21mmHg et 19 (56%) une PIO < 16 mmHg. La déviation moyenne (MD) 10-2 est restée stable (- 19,8 ± 7,4 to - 19,4 ± 8,1 dB, amélioration non significative de + 0,4 dB, P = 0,1). La courbe MD a montré une amélioration insignifiante de + 0,25 ± 1,8 dB par an (dB/an) (P = 0,1), mais la courbe était significativement meilleure quand la PIO baissait à < 16 mmHg par rapport à la PIO ≥  16 mmHg au dernier suivi (+ 0,84 1,2 versus − 0,48 ± 2,2 dB/an, P =0,05). Le nombre moyen des points du test central avec une sensibilité ≤ 5 dB et les changements de la sensibilité moyenne des points du test central sont restés stables. Il n’y a pas eu de changements significatifs dans le VFI (de 25,4% ± 13 à 25,8% ± 20) et dans le seuil fovéal. L’équipe française a conclu que la SPNP parait permettre une stabilité des 10° centraux du champ visuel (avec une tendance non significative à l’amélioration) sans occurrence de phénomène d’anéantissement et peu de complications autres. Les auteurs précisent que considérer la SPNP pour les glaucomes à stades sévères ou terminaux était recommandée de par ses risques faibles de complications et sa diminution importante de PIO avec une stabilité relative du champ visuel central. (sk)

Auteurs : Igor Leleu, Benjamin Penaud, Esther Blumen-Ohana, Thibault Rodallec, Raphaël Adam, Olivier Laplace, Jad Akesbi, Jean-Philippe Nordmann, Correspondance : Centre Hospitalier National d‘Ophtalmologie des XV-XX, Service du Pr. NORDMANN, 28 rue de Charenton, 75012, Paris, France. leleu.igor@gmail.com, Etude : Central 10-degree visual field change following non-penetrating deep sclerectomy in severe and end-stage glaucoma: preliminary results, Source : Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol. 2018 Aug;256(8):1489-1498. doi: 10.1007/s00417-018-4025-6. Epub 2018 Jun 3., Web : https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00417-018-4025-6

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur