Fachverlag und Nachrichtenagentur

Dysfuction érectile après une prostatectomie radicale: quel est le traitement optimal?

ERECTILE DYSFUNCTION Séoul – mechentel news – La littérature sur la réhabilitation médicale optimale de la fonction érectile après une prostatectomie radicale est jusqu’à présent inégale et dépourvue de valeur scientifique suffisante; en particulier en ce qui concerne l‘heure de début idéale et le dosage. Cette étude du département d‘urologie de l‘hôpital universitaire de Hanyang à Séoul, en Corée du Sud, tente actuellement de combler cette lacune en matière de connaissances au moyen d‘une collecte prospective de données randomisées. À cette fin, le groupe de recherche autour de Jung Ki Jo a divisé 120 patients, qui avaient tous un score IIEF-5 préopératoire de ≥17, en deux groupes. Le groupe 1 a reçu une dose de 100 mg de sildénafil deux fois par semaine pendant 3 mois immédiatement après le retrait permanent du cathéter, tandis que le groupe 2 n‘a reçu ce traitement que 3 mois après l‘opération. Le critère d‘évaluation de l‘étude était la récupération complète de la fonction érectile sur une période maximale de 12 mois après l‘opération (IIEF-5 ≥17). Dans leur étude, publiée à l‘origine dans le numéro de juin de la revue THE JOURNAL OF UROLOGY, les auteurs ont montré que les patients en réadaptation précoce par traitement médicamenteux avaient montré des performances significativement meilleures que ceux en rééducation retardée
(β 0.356, p < 0,001): 41,4% des patients du „groupe précoce“ et 17,7% du „groupe retardé“ après 12 mois. (cw/um)

Auteurs : Jo JK1, Jeong SJ2, Oh JJ3, Lee SW4, Lee S3, Hong SK3, Byun SS3, Lee SE3., Correspondance: 1 Department of Urology, Hanyang University Hospital, Seoul, Korea., 2 Seoul National University Bundang Hospital, Seongnam, Korea. Electronic address: urojsj@empal.com., 3 Seoul National University Bundang Hospital, Seongnam, Korea., 4 Kangwon National University Hospital, Chuncheon, Korea., Ètude: Effect of Starting Penile Rehabilitation with Sildenafil Immediately after Robot-Assisted Laparoscopic Radical Prostatectomy on Erectile Function Recovery: A Prospective Randomized Trial., Source: J Urol. 2018 Jun;199(6):1600-1606. doi: 10.1016/j.juro.2017.12.060. Epub 2018 Jan 4., Web: https://www.jurology.com/article/S0022-5347(18)30009-0/fulltext

Commentaire Cette étude a réellement mis en évidence des différences significatives concernant la fonction érectile entre les deux groupes jusqu‘à 12 mois après l‘opération. Les critères d’inclusion et d’exclusion de cette étude ont été choisis de manière très stricte (pour des raisons de clarté, nous vous prions de bien vouloir consulter ces derniers dans la publication originale) laissant du point de vue scientifique, peu de place à un biais. Néanmoins, cette nette différence suggère que la rééducation pénienne ne dépendait pas uniquement du sildénafil, mais aussi probablement d’autres facteurs externes ou chirurgicaux. Ceci en dépit du fait que, selon le protocole de l‘étude, une préservation nerveuse bilatérale était toujours anticipée et que 93,5% des chirurgies étaient réalisées par un seul chirurgien. toutefois, cette étude reste très pertinente et nous attendons avec intérêt, d‘autres études avec des suivis plus longs et des cohortes de patients plus importantes suivront. (cw/um)

Auteur : Dr. med. univ. Christoph Würnschimmel, Assistenzarzt Klinik für Urologie, LUKS.

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur