Fachverlag und Nachrichtenagentur

Résultats sur 5 ans d‘une thérapie par ultrasons focaux de haute intensité pour le cancer local de la prostate

PROSTATE Londres – mechentel news – L’approche thérapeutique du cancer de la prostate non métastatique consiste en une intervention chirurgicale ou une radiothérapie. Cependant, les deux traitements peuvent provoquer une incontinence urinaire et un dysfonctionnement érectile. Les tendances récentes montrent que la thérapie radicale est de plus en plus utilisée chez les patients les plus susceptibles de bénéficier d‘un tel traitement pour une meilleure survie spécifique au cancer. Il est donc toujours nécessaire de réduire autant que possible les effets secondaires induits par la thérapie. L’équipe d’auteurs dirigée par Stephanie Guillaumier de la division de chirurgie et de sciences interventionnelles de l’University College London, au Royaume-Uni, a présenté dans cette étude multicentrique britannique et néerlandaise les résultats sur cinq ans d‘une thérapie focale pour le traitement du cancer de la prostate non métastatique, cliniquement significatif. Cette étude prospective menée entre 2006 et 2015 a porté sur 625 patients consécutifs, traités par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU). Au total, 505 patients (84%) souffraient d‘un cancer de la prostate à risque modéré ou élevé. Les chercheurs constatent une survie sans échec, définie comme étant sans traitement radical ou systémique, sans métastases et mortalité par cancer de 99%, 92% et 88% à respectivement 1, 3 et 5 ans après le traitement. En termes de résultat fonctionnel, 98% des patients ont présenté une incontinence urinaire complètement sans coussinet. Pour l‘ensemble du groupe de patients, le taux de survie globale après 5 ans sans métastases, spécifique au cancer et total était de 98% (intervalle de confiance à 95%: 97-99%), 100% et respectivement 99% (IC à 95%: 97-100%). Les auteurs notent dans le numéro d‘octobre 2018 du journal scientifique EUROPEAN JOURNAL OF UROLOGY que la thérapie focale est efficace à moyen terme pour certains patients atteints d‘un cancer de la prostate cliniquement significatif, non métastatique et qu‘il est peu probable qu‘elle produise des effets secondaires. (mm/um)

Auteurs: Guillaumier S, Peters M, Arya M, Afzal N, Charman S, Dudderidge T, Hosking-Jervis F, Hindley RG, Lewi H, McCartan N, Moore CM, Nigam R, Ogden C, Persad R, Shah K, van der Meulen J, Virdi J, Winkler M, Emberton M, Ahmed HU. Correspondance: Hashim U. Ahmed, Imperial Urology, Charing Cross Hospital Campus, Imperial College London, Fulham Palace Road, London, UK. E-Mail: hashim.ahmed@imperial.ac.uk Étude: A Multicentre Study of 5-year Outcomes Following Focal Therapy in Treating Clinically Significant Nonmetastatic Prostate Cancer. Source: Eur Urol. 2018 Oct;74(4):422-429. doi: 10.1016/j.eururo.2018.06.006. Web: https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(18)30431-7/abstract.

Commentaire Bien que son suivi ait été limité (moyenne de 56 mois), cette étude montre de bons résultats en termes de survie pour les patients traités par HIFU contre le cancer de la prostate local (aussi bien pour celui à risque modéré qu‘élevé). De plus, d‘excellents résultats fonctionnels sont rapportés. (mm/um)

Auteur: Dr. med. Dr. rer. nat. Marco Moschini, Assistenzarzt Klinik für Urologie, LUKS.

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur