Fachverlag und Nachrichtenagentur

Asymétrie testiculaire chez des adolescents en bonne santé

ANDROLOGY Antwerpen – mechentel news – Cette étude épidémiologique réalisée en Belgique a examiné la présence d’une asymétrie testiculaire chez des hommes jeunes, par ailleurs en bonne santé, et souhaite donc fournir des données de comparaison générales ainsi qu’un guide pour l’indication du traitement dans le cas d‘une varicocèle. L‘équipe de recherche dirigée par Donald Vaganée de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l‘Université d‘Anvers à Anvers a examiné 539 garçons âgés de 11 à 16 ans. Étant donné que seuls les garçons en bonne santé étaient pertinents pour l’étude, 194 ont été exclus après les évaluations initiales car les blessures, interventions chirurgicales ou pathologies antérieures ou actuelles, pouvant affecter la taille du testicule, n’étaient pas autorisées. Selon le Stade Tanner, une différence statistiquement significative entre la taille du testicule gauche et droite (p <0,0001 – 0,004, en fonction du développement corporel, a été constaté dans la population en bonne santé. Le volume moyen du testicule gauche était de 7,67 ml (SD 5,63 ml) et le volume du testicule droit était de 7,97 ml (SD 5,90 ml), mesuré selon la formule de Lambert (longueur x largeur x hauteur x 0,71). Selon la norme EAU, l‘indice d‘atrophie testiculaire (TAI) ainsi que le facteur de risque d‘atrophie testiculaire, a été calculé chez les garçons; comme seuil, un TAI> 20% a été pris en compte. Un TAI moyen de 2,85% (écart type 17%) a été noté. Selon la conclusion des auteurs dans le numéro d’octobre de la revue BJU INTERNATIONAL, 14,78% de la population a présenté un TAI> 20%. (cw/um)

Auteurs: Vaganée D1,2, Daems F1, Aerts W1, Dewaide R1, van den Keybus T1, De Baets K2, De Wachter S1,2, De Win G1,2., Correspondance: 1 Faculty of Medicine and Health Sciences, University of Antwerp, Antwerp, Belgium, 2 Department of Urology, Antwerp University Hospital, Edegem, Belgium, Ètude: Testicular asymmetry in healthy adolescent boys., Source: BJU Int. 2018 Oct;122(4):654-666. doi: 10.1111/bju.14174. Epub 2018 Mar 23., Web: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/bju.14174

Commentaire Cette étude fournit des données importantes en vue de la prise en considération pour l‘indication d‘un traitement chirurgical en raison d‘une varicocèle. Bien que tous les garçons examinés ne présentaient aucune pathologie et en particulier pas de cas de varicocèle, un testicule gauche plus petit et une survenue relativement fréquente d‘un TAI> 20% étaient néanmoins statistiquement significatifs. 1 garçon examiné sur 5 remplissait au moins un critère pour une intervention chirurgicale en raison d‘une varicocèle. Ainsi, il convient de préciser à nouveau qu’il existe une différence physiologique entre les tailles de testicule gauche et droite et qu’un testicule gauche plus petit n’est pas causé exclusivement par une varicocèle. (cw/um)

Auteur: Dr. med. univ. Christoph Würnschimmel, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur