Fachverlag und Nachrichtenagentur

Carcinome à cellules rénales au stade localisé: Un suivi plus intensif n‘offre pas de meilleure chance de survie

RENAL CANCER Lund – mechentel news – Il n‘existe pas de données claires sur la stratégie de suivi optimale pour les patients atteints d‘un Carcinome à cellules rénales au stade localisé, Les scientifiques autour de Saeed Dabestani du Département des sciences cliniques de l‘Université de Lund à l‘Hôpital universitaire de Skane à Lund, en Suède, et leurs collègues ont utilisé la base de données RECUR, un consortium multicentrique avec collecte de données basée sur un protocole de l‘European Association of Urology renal cancer guidelines panel initiative Le but de cette étude était de déterminer l‘intensité de l‘imagerie utilisée dans les suivis actuels, afin d‘évaluer leur association avec le résultat la détection d‘une récurrence. 1612 patients atteints d‘un carcinome à cellules rénales, non métastatique traité curativement entre 2006 et 2011 dans douze instituts de huit pays européens ont été inclus dans cette étude. Une récidive a été observée chez 336 patients. Les examens de suivi par imagerie ont été effectués par tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique, radiographie thoracique et échographie. Les auteurs de l‘étude publiée en février 2019 dans la revue EUROPEAN UROLOGY arrivent à la conclusion, qu‘un suivi plus intensif que celui recommandé dans les directives de l‘EAU en 2017 n‘améliore guère la survie globale. (mm/um)

Auteurs: Dabestani S, Beisland C, Stewart GD, Bensalah K, Gudmundsson E, Lam TB, Gietzmann W, Zakikhani P, Marconi L, Fernandéz-Pello S, Monagas S, Williams SP, Torbrand C, Powles T, Van Werkhoven E, Meijer R, Volpe A, Staehler M, Ljungberg B, Bex A. Correspondance: Axel Bex, Division of Surgical Oncology, Department of Urology, The Netherlands Cancer Institute, Plesmanlaan 121, 1066 CX Amsterdam, The Netherlands. E-Mail: a.bex@nki.nl. Étude: Intensive Imaging-based Follow-up of Surgically Treated Localised Renal Cell Carcinoma Does Not Improve Post-recurrence Survival: Results from a European Multicentre Database (RECUR). Source: Eur Urol. 2019 Feb;75(2):261-264. doi: 10.1016/j.eururo.2018.10.007. Epub 2018 Oct 11. Web: https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(18)30748-6/fulltext

Commentaire Cette étude suggère qu‘un suivi plus intensif que celui proposé dans les lignes directrices n‘offre pas de meilleure chance de survie après une rechute. À la lumière de ces résultats, le suivi actuel proposé par l‘Association Européenne d‘Urologie pour le traitement chirurgical du cancer du rein, semble être optimal. L‘intensification n‘est pas associée à une amélioration de la survie globale. (mm/um)

Auteur: Dr. med. Dr. rer. nat. Marco Moschini, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur