Fachverlag und Nachrichtenagentur

L’aspirine pourrait-elle bientôt être utilisée comme traitement adjuvant du carcinome urothélial de la vessie?

UROTHELIAL CANCER Rohester – mechentel news – On pense que l‘aspirine possède des propriétés antinéoplasiques par l‘inhibition des cytokines inflammatoires, qui influencent indirectement la prolifération cellulaire, l‘angiogenèse et l‘apoptose. Le groupe de recherche dirigé par Timothy D. Lyon du département d‘urologie de la Mayo Clinic à Rochester, aux États-Unis, a cherché à savoir si l‘aspirine pourrait avoir un impact sur la survie après une cystectomie radicale dans le carcinome urothélial musculo-invasif de la vessie. À cette fin, 1061 patients ont été évalués rétrospectivement ayant été opérés entre 2007 et 2016. 43% des patients prenaient de l‘aspirine au moment de la chirurgie, ceci sans stratification des raisons pour la prise de ce médicament. Cependant, les utilisateurs d‘aspirine étaient significativement plus âgés et plus susceptibles d‘avoir une maladie cardiovasculaire ou un diabète sucré (p <0,005). Le suivi médian était de 4,2 ans (IQR 2,0 à 6,2). Au cours de cette période, 442 patients sont décédés, dont 331 par carcinome urothélial. Les patients prenant quotidiennement de l‘aspirine avaient une survie à 5 ans et une survie globale significativement plus élevées que les patients sans aspirine (68% contre 60%, p = 0,02 et 59% contre 52%, p = 0,03). , Dans une analyse multivariée, l‘étude de l‘équipe de recherche, publiée dans le numéro de novembre 2018 de la revue THE JOURNAL OF UROLOGY, a identifié l‘aspirine en tant que facteur prédictif de réduction de la mortalité par cancer (HR 0,70, IC 95% 0,53-0,93; p = 0,01) et de la mortalité globale (HR 0,70, IC 95% 0,53-0,93, p = 0,02). (cw/um)

Auteurs: Lyon TD1, Frank I1, Shah PH1, Tarrell R2, Cheville JC3, Karnes RJ1, Thompson RH1, Tollefson MK1, Boorjian SA4., Correspondance:1, Department of Urology, Mayo Clinic, Rochester, Minnesota., 2 Department of Health Sciences Research, Mayo Clinic, Rochester, Minnesota., 3 Department of Laboratory Medicine and Pathology, Mayo Clinic, Rochester, Minnesota., 4 Department of Urology, Mayo Clinic, Rochester, Minnesota. Electronic address: Boorjian.stephen@mayo.edu., Ètude: The Association of Aspirin Use with Survival Following Radical Cystectomy., Source: J Urol. 2018 Nov;200(5):1014-1021. doi: 10.1016/j.juro.2018.05.119. Epub 2018 May 30., Web: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022534718432971

Commentaire Malgré les récentes évaluations négatives de l’aspirine en tant que médicament préventif chez une population en bonne santé (N Engl J Med 2018; 379: 1509-1518), le groupe de recherche autour de Lyon a pu détecter un effet positif de l‘aspirine pour ce groupe spécifique de patients. Malheureusement, un suivi sur la question si il y a eu des patients ayant commencé l’aspirine après une cystectomie, ce qui mène á un certain degré de confusion. De plus, n‘est-il rétrospectivement pas clair, si un effet d‘aspirine inhérent a effectivement contribué à cet effet positif, ou si les patients prenant quotidiennement de l‘aspirine avaient un mode de vie ou un comportement de conformité différent. Ainsi, cette étude est utile car elle démontrer pour la première fois un effet dans cette direction, mais des études à long terme randomisées sont nécessaires pour confirmer cet effet, jusqu‘à ce que l‘aspirine puisse être utilisée en tant que traitement adjuvant pour un carcinome urothélial de la vessie. (cw/um)

Auteur: Dr. med. univ. Christoph Würnschimmel, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur