Fachverlag und Nachrichtenagentur

Variabilité des résultats de la néphrectomie partielle : le chirurgien y contribue-t-il ?

RENAL CANCER Cleveland – mechentel news – La néphrectomie partielle dans le traitement du carcinome à cellules rénales a pour objectif de concilier efficacité oncologique et optimisation de la fonction rénale. Julien Dagenais du Glickman Urological and Kidney Institute de la Cleveland Clinic à Cleveland, Ohio, USA, et ses collègues ont évalué la contribution relative des caractéristiques du patient et du chirurgien à la variabilité des résultats les plus importants après néphrectomie partielle. Les auteurs ont évalué rétrospectivement 1461 patients traités par 19 chirurgiens entre 2011 et 2016 dans un centre de référence pour soins tertiaires. Une différence significative a été trouvée par rapport au chirurgien au niveau du temps opératoire, aux pertes sanguines estimées, à la durée de l‘ischémie,á la perte de volume due à l‘excision, à la durée d’hospitalisation, aux marges chirurgicales positives, aux complications selon Clavien et à la réadmission après 30 jours. Cependant, aucune différence n‘a été examinée entre les chirurgiens en termes d‘agravation de la pathologie rénale chronique ou de pourcentage de préservation de la filtration glomérulaire. Les auteurs de l‘étude, initialement publiée électroniquement en novembre 2018 dans la revue EUROPEAN UROLOGY, arrivent à la conclusion que bien que le chirurgien soit un facteur important pour la prédiction des complications et pour plusieurs résultats périopératoires, il n‘a aucune signification pour le risque de développement d‘une maladie rénale chronique. (um/mm)

Auteurs: Dagenais J, Bertolo R, Garisto J, Maurice MJ, Mouracade P, Kara O, Chavali J, Li J, Nelson R, Fergany A, Abouassaly R, Kaouk JH. Correspondance: Jihad H. Kaouk, Glickman Urological and Kidney Institute, Cleveland Clinic Foundation, 9500 Euclid Ave, Cleveland, OH 44195, USA. E-Mail: kaoukj@ccf.org. Étude: Variability in Partial Nephrectomy Outcomes: Does Your Surgeon Matter? Source: Eur Urol. 2018 Nov 2. pii: S0302-2838(18)30841-8. doi: 10.1016/j.eururo.2018.10.046. [Epub ahead of print] Web: https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(18)30841-8/fulltext

Commentaire Les résultats de ces analyses monocentriques sont d‘un grand intérêt. La néphrectomie partielle pour le traitement du carcinome des cellules rénales est une intervention exigeante et ses bons résultats sont liés au perfectionnement oncologique de l‘intervention et aux résultats fonctionnels Cette étude appuie l‘hypothèse que plusieurs facteurs périopératoires sont liés à la performance du chirurgien, mais qu‘il n‘y a pas de différence par rapport au risque d‘une maladie chronique durant la période de suivi. (mm/um)

Auteur: Dr. med. Dr. rer. nat. Marco Moschini, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur