Fachverlag und Nachrichtenagentur

Evaluation des propriétés biomécaniques cornéennes après cross-linking

CORNEA Mashhad – mechentel news – L’équipe menée par 
Mohammad-Reza Sedaghat a conclu, dans une étude parue en Décembre 2018 dans le magazine scientifique Journal of Refractive Surgery, que le cross-linking (CXL) était une option de traitement peu invasive pour prévenir la progression du kératocône sur 4 ans. Les auteurs ont mené une étude longitudinale sur 18 yeux de 18 patients avec kératocône évoluant traités par CXL. Tous les patients ont bénéficié d’un examen ophtalmologique standard et ont été examinés avec une topographie cornéenne Placido, une tomographie Scheimpflug et des évaluations biomécaniques avec le Corvis ST (OCULUS Optikgeräte GmbH, Wetzlar, Allemagne) et l’Ocular Response Analyzer (ORA; Reichert Ophthalmic Instruments, Buffalo, NY) avant et 4 ans après la CXL. Aucune différence significative n’a été retrouvée pour l‘acuité visuelle, la réfraction, la PIO, la topographie cornéenne, l‘astigmatisme cornéen sur les 2 faces, la kératométrie maximale, l‘épaisseur cornéenne aux points apicaux et les plus minces, les indices de profil d‘épaisseur, le volume cornéen et la microscopie spéculaire avant et 4 ans après le CXL (P > 0,05). Des changements significatifs ont été retrouvés pour de nombreux paramètres de réponse cornéenne dynamique (RCD), incluant le rayon de courbure de la face postérieure, tous les deux compatibles avec une rigidité. Les valeurs de l’hystérèse cornéenne et des facteurs de résistance cornéenne après CXL n’étaient pas statistiquement significatifs. Les nouveaux paramètres avec le Corvis ST incluant le rayon de courbure de la face postérieure de la cornée, ont montré une baisse significative de 1,07 ± 0,93 mm−1, compatible avec une rigidité. Les paramètres de rigidité cornéenne à la première applanation, l’épaisseur cornéenne à l’Ambrosio, le ratio de l’amplitude de déformation et les indices biomécaniques Corvis n’ont pas montré de changements significatifs. L’équipe a conclu que le CXL était une option de traitement peu invasive pour prévenir la progression du kératocône sur 4 ans. Les paramètres biomécaniques obtenus à partir de l’ORA n’ont pas montré de changements après 4 ans de suivi alors que les paramètres Corvis ST RCD ont montré des modifications biomécaniques de la cornée. (sk)

Auteurs : Mohammad-Reza Sedaghat, MD; Hamed Momeni-Moghaddam, MSc; Renato Ambrósio Jr, MD, PhD; Cynthia J. Roberts, PhD; Abbas-Ali Yekta, PhD; Zeynab Danesh, MSc; Sven Reisdorf, PhD; Mehdi KhabazKhoob, PhD; Hamid-Reza Heidari, BSc; Javad Sadeghi, MD, Correspondance : Hamed Momeni-Moghaddam, MSc, Sedaghat Eye Clinic, Molla-Sadra 2 Str., Ahmadabad Blvd., Mashhad, Iran. E-mail: hmomeni_opt@yahoo.com, Etude : Long-term Evaluation of Corneal Biomechanical Properties After Corneal Cross-linking for Keratoconus: A 4-Year Longitudinal Study, Source : J Refract Surg. 2018 Dec 1;34(12):849-856. doi: 10.3928/1081597X-20181012-02, Web : https://www.healio.com/ophthalmology/journals/jrs/2018-12-34-12/%7Bf90b6c3d-84e1-4c5c-aa51-14d9a19bf416%7D/long-term-evaluation-of-corneal-biomechanical-properties-after-corneal-cross-linking-for-keratoconus-a-4-year-longitudinal-study

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur