Fachverlag und Nachrichtenagentur

Persistance de l’efficacité de la cyclosporine en émulsion cationique à 0,1%

CORNEA Paris – mechentel news – Marc Labetoulle et al ont conclu, dans une étude parue en Novembre 2018 dans le magazine scientifique Clinical Therapeutics, que la majorité des patients ayant arrêté la cyclosporine en émulsion cationique à 0,1 % (CsA CE) après amélioration de leur syndrome sec dans l’étude SANSIKA n’ont pas eu de rechute à 2 ans. Cette étude présente les résultats de l’étude SANSIKA étendue à 24 mois pour vérifier la durabilité de l’efficacité de la CsA CE après arrêt du traitement. Sur 62 patients ayant eu un temps de rupture du film lacrymal (BUT) ≤2 à la fin de l’étude SANSIKA, 38 n’ont pas eu de rechute et 24 (39%) ont rechuté pendant les 24 mois de suivi après arrêt de la CsA CE. Ce dernier groupe comprenait 35% de patients traités initialement par CsA CE pendant 12 mois pour l’étude SANSIKA versus 47% traités seulement 6 mois. Les patients ont passé le plus de temps de l’extension de l’étude aux scores 1 et 2 (durée médiane 8,5 semaines et 14,7 semaines par an, respectivement), avec une amélioration marquée et moins de temps aux scores 3, 4 et 5 (temps médian 2 semaines, 0 semaine et 0 semaine par an). Sur 23 patients éligibles à l’analyse de sécurité (ie, patients ayant reçu le traitement de l’étude au moins une fois), 12 (52,2%) ont rapporté un total de 26 événements oculaires indésirables (EI). Parmi eux, 5 EI oculaires, rapportés chez 5 patients (21,7%), étaient considérés liés au traitement de l’étude : 3 épisodes de douleurs légères sur le site d’instillation (13,0%) et un écoulement oculaire ou une sensation de corps étranger ont été rapporté chacun chez 1 patient (4,3%). Seulement 1 EI systémique rapporté chez 1 patient (4,3%) a été considéré comme lié au traitement de l’étude. Aucun EI n’a entrainé l’arrêt du traitement. L’équipe française a conclu que la majorité des patients ayant arrêté la CsA CE après amélioration de leur syndrome sec dans l’étude SANSIKA n’ont pas eu de rechute après 24 mois de suivi. Ils précisent que ces patients ont passé la plupart du temps avec des scores BUT indiquant une amélioration marquée. La CsA CE a présenté un profil de sécurité favorable sur les 2 ans. L’équipe de Marc Labetoulle précise que le traitement avec CsA CE sur 12 mois maximum permettait une amélioration des kératites sévères dues à des syndromes secs. (sk)

Auteurs : Marc Labetoulle, MD, PhD, Andrea Leonardi, MD, Mourad Amrane, MD, Dahlia Ismail, MSc, Jean-Sébastien Garrigue, PharmD, MSc, MBA, Gerhard Garhöfer, MD, Maite Sainz de la Maza, MD, PhD, Christophe Baudouin, MD, PhD, Correspondance : Department of Ophthalmology, Bicêtre Hospital, AP-HP, Paris-Sud University, Le Kremlin-Bicêtre, France, Electronic address: marc.labetoulle@bct.aphp.fr, Etude : Persistence of Efficacy of 0.1% Cyclosporin A Cationic Emulsion in Subjects with Severe Keratitis Due to Dry Eye Disease: A Nonrandomized, Open-label Extension of the SANSIKA Study, Source : Clin Ther. 2018 Nov;40(11):1894-1906. doi: 10.1016/j.clinthera.2018.09.012. Epub 2018 Oct 30, Web : https://www.clinicaltherapeutics.com/article/S0149-2918(18)30463-6/fulltext

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur