Fachverlag und Nachrichtenagentur

Reproductibilité des mesures structurelles dans la maladie de Stargardt

 

MEDICAL RETINA Baltimore – mechentel news – Xiangrong Kong et al ont conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Translational Vision Science & Technology en Mai 2019, que la morphologie complexe de la maladie de Stargardt due à la mutation du gène ABCA4 (STGD1) rend la segmentation de la rétine externe difficile. L’étude internationale multicentrique ProgStar (progression de l’atrophie secondaire à la maladie de Stargardt) a inclus 259 patients atteints de STGD1. Une segmentation semi-automatique avec des ajustements manuels a été utilisée pour diviser les couches de l’épithélium pigmentaire de la rétine, les segments externes, les segments internes (ISs), la couche nucléaire externe (CNE), la rétine interne et la rétine totale (TR). Les images ont été superposées à la grille ETDRS. Pour chaque couche, l’épaisseur et l’aire intacte du champ central de l’ETDRS, l’anneau interne et l’anneau externe ont été enregistrés, respectivement. Un échantillon de classificateurs du centre de lecture ont reclassé 30 images indépendantes ProgStar pour évaluer la reproductibilité, graphiquement et en utilisant la corrélation intra-classe (CIC) et la différence absolue relative (DAR). Dans toutes les couches, les mesures du champ ETDRS présentaient une CIC faible et/ou une grande DAR. La région de l’anneau externe n’a pas été capturée sur certaines images. Pour l’anneau interne, une bonne reproductibilité a été observée pour l’aire interne dans les IS (CIC = 0,99, DAR = 4%), les épaisseurs de la CNE (CIC = 0,93, DAR = 6%) et la TR (CIC = 0,99, DAR = 1%). Xiangrong Kong et son équipe ont conclu que la morphologie complexe de la STGD1 rend la segmentation de la rétine externe difficile. Les auteurs précisent que les mesures de l’anneau interne, y compris la zone intacte IS (c’est-à-dire la zone ellipsoïdale) et les épaisseurs CNE et TR présentaient une bonne reproductibilité et une insuffisance anatomique. (sk)

Auteurs : Xiangrong Kong, Alexander Ho, Beatriz Munoz, Sheila West, Rupert W. Strauss, Anamika Jha, Ann Ervin, Jeff Buzas, Mandeep Singh, Zhihong Hu, Janet Cheetham, Michael Ip, Hendrik P. N. Scholl, Correspondance : Hendrik P. N. Scholl, Institute of Molecular and Clinical Ophthalmology Basel (IOB), Mittlere Strasse 91, CH-4031 Basel, Switzerland. e-mail: Hendrik.Scholl@iob.ch, Etude : Reproducibility of Measurements of Retinal Structural Parameters Using Optical Coherence Tomography in Stargardt Disease, Source : Transl Vis Sci Technol. 2019 Jun 21;8(3):46. doi: 10.1167/tvst.8.3.46. eCollection 2019 May, Web : https://tvst.arvojournals.org/article.aspx?articleid=2736873&resultClick=1

© 2022  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur