Fachverlag und Nachrichtenagentur

Voretigene neparvovec-rzyl dans la dystrophie rétinienne héréditaire (IRD) avec mutation RPE65

 

GENETICS Philadelphia – mechentel news – L’équipe menée par Albert M. Maguire a conclu, dans une étude parue dans le magazine scientifique Ophthalmology en Septembre 2019 qu‘après la thérapie génique d‘augmentation avec voretigene neparvovec-rzyl (VN), le bénéfice/risque était favorable avec une amélioration de l‘aptitude navigationnelle et de la sensibilité à la lumière. Les auteurs ont mené un essai ouvert de phase 1 et une étude clinique ouverte de phase 3, randomisée et contrôlée. 40 sujets ont reçu 1,5×1011 génomes du vecteur (vg) VN par œil dans au moins 1 œil au cours des études, incluant 11 sujets de phase 1 et 29 de phase 3 (20 interventions originales [OI] et 9 contrôles [CI]). La variation moyenne (écart type) du test de mobilité multi-luminance (MLMT) était de 2,6 (1,6) à 1 an après administration chez les sujets de phase 1 (n = 8), 1,9 (1,1) à 2 ans et 1,9 (1,0) à 1 an après administration chez les sujets OI (n = 20) et 2,1 chez les sujets CI (n = 9). Les 3 groupes ont maintenu une amélioration moyenne du seuil de sensibilité à la lumière, de plus de 2 log10 (cd.s/m2) à 1 an et aux visites suivantes. Le profil d’innocuité correspondait à celui de la vitrectomie et de l’injection sous rétinienne, sans réponse immunitaire délétère. Albert M. Maguire et al ont conclu qu’après la thérapie génique d‘augmentation avec VN, le bénéfice/risque était favorable avec une amélioration de l‘aptitude navigationnelle et de la sensibilité à la lumière chez 3 groupes de sujets atteints d’IRD, une maladie génétique évoluant vers la cécité. Ils précisent que le profil d’innocuité était conforme à la procédure d’administration. Les auteurs pensent que ces données suggèrent que cet effet, presque maximal 30 jours après l’administration de VN, dure environ 4 ans, avec une observation continue. (sk)

Auteurs : Albert M. Maguire, MD, Stephen Russell, MD, Jennifer A. Wellman, MS, Daniel C. Chung, DO, MA, Zi-Fan Yu, ScD, Amy Tillman, MS, Janet Wittes, PhD, Julie Pappas, BA, Okan Elci, PhD, Kathleen A. Marshall, COT, Sarah McCague, MS, Hannah Reichert, BS, Maria Davis, BA, Francesca Simonelli, MD, Bart P. Leroy, MD, PhD, J. Fraser Wright, PhD, Katherine A. High, MD, Jean Bennett, MD, PhD, Correspondance : Department of Ophthalmology, Perelman School of Medicine, University of Pennsylvania, Philadelphia, Pennsylvania; Center for Cellular and Molecular Therapeutics, Inc., Children‘s Hospital of Philadelphia, Philadelphia, Pennsylvania. Electronic address: amaguire@pennmedicine.upenn.edu, Etude : Efficacy, Safety, and Durability of Voretigene Neparvovec-rzyl in RPE65 Mutation–Associated Inherited Retinal Dystrophy, Source : Ophthalmology. 2019 Sep;126(9):1273-1285. doi: 10.1016/j.ophtha.2019.06.017. Epub 2019 Jun 22., Web : https://www.aaojournal.org/article/S0161-6420(18)32706-4/abstract

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur