Fachverlag und Nachrichtenagentur

La thérapie combinée canneberge/propolis (DUAB®) pourrait-elle être un adjuvant possible contre la cystite ?

 

UROLOGICAL INFECTIONS Tours – mechentel news – Franck Bruyère du service d’urologie du CHRU Bretonneau Tours en France et ses collègues ont examiné dans cette étude multicentrique, randomisée et contrôlée par placebo l’effet d’un traitement combiné Cranberry/Propolis (Vaccinium macrocarpon) sur la récurrence des cystides chez la femme. La thérapie combinée est conçue pour réduire l’expression du gène papG3 – donc la réduction consécutive du nombre de macromolécules dans l’uroépithélium – et fournir une surface de liaison moins importante sur laquelle les bactéries E. coli peuvent se déposer prédominamment. (Lavigne JP, Vitrac X, Bernard L, Bruyère F, Sotto A. Propolis can potentialise the anti-adhesion activity of proanthocyanidins on uropathogenic Escherichia coli in the prevention of recurrent urinary tract infections. BMC Res Notes. 2011 Nov; 4(1): 522.) La cystite récurrente a été définie comme une fréquence d’infection d’au moins 4 événements par an. L’âge médian des patientes était de 53±18 ans, dont 60% étaient postménopausées. Le critère principal d’évaluation était le nombre de cystites sur une période de 6 mois. 42 femmes ont reçu l’association médicamenteuse et 43 femmes ont reçu le placebo. Le nombre de cystites pouvait être réduit par la le traitement d’association (, 2,3 ± 1,8 ± 1,8 vs. 3,1 ± 1,8). Ainsi la déclaration des auteurs dans leur étude, publiée dans le numéro de mai de la revue UROLOGICA INTERNATIONALIS. Il a également fallu beaucoup plus de temps dans le groupe verum pour que la cystite se manifeste (69,9 ± 45,8 jours contre 43,3 ± 45,9, p = 0,0258). (cw/un)

Auteurs: Bruyère F1,2, Azzouzi AR3, Lavigne JP4,5, Droupy S6, Coloby P7, Game X8, Karsenty G9, Issartel B10, Ruffion A11,12, Misrai V13, Sotto A4,14, Allaert FA15,16. , Correspondance: 1 Urologie, CHRU Bretonneau, Tours, France, f.bruyere@chu-tours.fr., 2 Université François Rabelais de Tours, Tours, France, f.bruyere@chu-tours.fr., 3 Urologie, CHU Angers, Angers, France., 4 Inserm U1407, Université de Montpellier, Nîmes, France., 5 Service de Microbiologie, CHU Caremeau, Nîmes, France., 6 Urologie, CHU Caremeau, Nîmes, France., 7 Urologie, CH Pontoise, Pontoise, France., 8 Urologie, CHU Rangueil, Toulouse, France., 9 Urologie et Transplantation Rénale, Aix Marseille Université, CHU La Conception, Marseille, France., 10 Centre de Vaccination et Médecine Interne et Maladies Infectieuses, Villeurbanne, France., 11 Urologie, Hospices Civils de Lyon, Centre Hospitalier Lyon sud, Pierre Benite, France., 12 Université Lyon 1, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon, Lyon, France., 13 Urologie, Clinique Pasteur, Toulouse, France., 14 Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Caremeau, Nîmes, France., 15 CEN Nutriment, Impasse Françoise Dolto, Dijon, France., 16 Chaire d’évaluation Médicale des Allégations de Santé, Dijon, France., Étude: A Multicenter, Randomized, Placebo-Controlled Study Evaluating the Efficacy of a Combination of Propolis and Cranberry (Vaccinium macrocarpon) (DUAB®) in Preventing Low Urinary Tract Infection Recurrence in Women Complaining of Recurrent Cystitis., Source: Urol Int. 2019;103(1):41-48. doi: 10.1159/000496695. Epub 2019 May 22., Web: https://www.karger.com/Article/Abstract/496695

Commentaire Alors que le nombre de germes multirésistants continue d’augmenter en raison d’une consommation partiellement inutile d’antibiotiques, cette étude constitue une véritable poussée vers des mesures conservatrices en vue d’examiner plus en détail, la réduction des infections des voies urinaires. Si les patients considèrent les mesures de base pour prévenir la cystite récurrente, le traitement d’association peut être un outil de soutien possible. Malheureusement, malgré la conception multicentrique contrôlée par placebo, le nombre de 63 patients inclus dans l’analyse est très faible et la période d’observation de 6 mois très courte. (cw/um)

Auteur: Dr. med. univ. Christoph Würnschimmel, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur