Fachverlag und Nachrichtenagentur

Tendances internationales en matière d’incidence du cancer des testicules : les expériences de 35 ans et de 41 pays

 

TESTICULAR CANCER Wellington – mechentel news – Les taux d’incidence du cancer du testicule ont augmenté dans de nombreux pays ces dernières années. L’équipe dirigée par Jason K. Gurney du Département de santé publique de l’Université d’Otago à Wellington, Nouvelle-Zélande, analyse dans cette étude les données de 41 pays, l’incidence et les tendances dans le diagnostic du cancer du testicule et tente de comprendre les raisons de ces changements. Ces données comprennent également les chiffres suisses. L’étude couvre une période de 35 ans, allant de 1978 à 2012, la Suisse se classe troisième avec une incidence de 8,9/100 000, avec une incidence plus élevée seulement en Norvège et au Danemark. La majorité des tumeurs sont des séminomes. Les auteurs ont analysé l’incidence et les tendances et dans leur étude, publiée à l’origine dans le numéro de novembre de EUROPEAN UROLOGY, ils ont constaté que les pays d’Europe du Nord semblent présenter un risque accru et que l’écart entre les régions où l’incidence est de plus en plus faible se réduit. Cela s’explique principalement par la tendance à la hausse dans les pays où l’incidence est historiquement faible et par la stabilisation de la tendance dans les pays où l’incidence du cancer du testicule est élevée. (mm/um)

Auteurs: Gurney JK1, Florio AA2, Znaor A3, Ferlay J3, Laversanne M3, Sarfati D4, Bray F3, McGlynn KA2., Correspondance: 1 Cancer and Chronic Conditions Research Group, Department of Public Health, University of Otago, Wellington, New Zealand. Electronic address: jason.gurney@otago.ac.nz., 2 Division of Cancer Epidemiology and Genetics, National Cancer Institute, Bethesda, MD, USA., 3 Section of Cancer Surveillance, International Agency for Research on Cancer, Lyon, France., 4 Cancer and Chronic Conditions Research Group, Department of Public Health, University of Otago, Wellington, New Zealand., Étude: International Trends in the Incidence of Testicular Cancer: Lessons from 35 Years and 41 Countries., Source: Eur Urol. 2019 Nov;76(5):615-623. doi: 10.1016/j.eururo.2019.07.002. Epub 2019 Jul 17., Web: https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(19)30526-3/fulltext

Commentaire D’autres études sont nécessaires pour comprendre les causes et les différences dans l’incidence du cancer du testicule. Le cancer du testicule a l’un des taux d’incidence les plus élevés en Suisse et les causes doivent être soigneusement étudiées, cependant les urologues et les médecins généralistes doivent prendre en compte ce facteur de risque pour établir un diagnostic précoce. (mm/um)

Auteur: Dr. med. Dr. rer. nat. Marco Moschini, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur