Fachverlag und Nachrichtenagentur

L’arrêt du tabac au moment du diagnostic primaire réduit-il le risque de récidive du cancer de la vessie musculo-non-invasif ?

 

 

BLADDER CANCER Palerme – Cette étude prospective a examiné l’influence de la consommation de nicotine et de l’arrêt correspondant de la nicotine au moment du diagnostic sur le risque de récidive du cancer de la vessie musculo-non invasif (NMIBC).Après le diagnostic par résection transurétrale, les patients ont été divisés selon leur mode de vie en deux groupes : les „anciens fumeurs“ (ceux qui ont arrêté de fumer après le diagnostic) et les „fumeurs actifs“ (ceux qui ont continué à fumer ou ont commencé à fumer après le diagnostic). Le statut de fumeur a fait l’objet d’une enquête tous les 3 mois la première année et tous les 6 mois par la suite. Au total, 194 patients ont été suivis. Parmi ceux-ci, 34,5% ont arrêté de fumer après le diagnostic et 65,5% ont continué à fumer, selon l’équipe de recherche dirigée par Vincenzo Serretta du département des sciences chirurgicales, oncologiques et orales de l’université de Palerme, en Italie. Les caractéristiques cliniques et pathologiques des patients étaient comparables. Après un suivi médian de 38 mois, 54,6% des patients ont présenté une récidive. Le taux de récurrence, réparti entre les groupes de fumeurs, est de 49,2% chez les anciens fumeurs et de 60,3% chez les fumeurs. La survie sans récidive à 3 ans était de 42,3% dans le groupe des anciens fumeurs et de 50,7% dans le groupe des fumeurs (p=0,55). Les résultats de l’étude ont été publiés en mai 2020 dans la publication spécialisée Urology Internation. (cw/um)

Auteurs: Serretta V. a, Di Maida F. a, Baiamonte D. a, Vella M. a, Pavone C. a, Cacciatore L. a, Valerio M.R. b, Scalici Gesolfo C. c, Sanfilippo C. d, Correspondance: a Division o Urology, Department of Surgical, Oncological, and Oral Sciences, University of Palermo, Palermo, Italy, b Division of Medical Oncology, Department of Surgical, Oncological, and Oral Sciences, University of Palermo, Palermo, Italy, c Division of Urology, Paolo Borsellino Hospital, Marsala, Italy, d Statistics, GSTU Foundation, Palermo, Italy, Étude: Does Smoking Cessation at Primary Diagnosis Reduce the Recurrence Risk of Nonmuscle-Invasive Bladder Cancer? Results of a Prospective Study, Source: Urol Int 2020;104:396–401. Published online: May 5, 2020. DOI: 10.1159/000507122, Web: https://www.karger.com/Article/Abstract/507122

Commentaire

Bien qu’il soit connu, que le statut tabagique a une forte influence sur l’apparition du cancer de la vessie, il n’y a pas eu de recherches visant à déterminer si le retrait ultérieur de la nicotine pouvait favoriser l’évolution de la maladie. Cette étude prospective italienne prend déjà la bonne voie pour combler ce manque de connaissances. Mais en fin de compte, les résultats ne sont probablement pas statistiquement significatifs car le nombre de patients est bien trop faible pour cette affirmation. Indépendamment de cela, cependant, il faut conseiller à chaque patient de prendre un congé en raison d’autres effets secondaires connus de la consommation de nicotine.

Auteur: Dr. med. univ. Christoph Würnschimmel, Assistenzarzt Luzerner Kantonsspital

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur