Fachverlag und Nachrichtenagentur

Décollement de rétine rhegmatogène chez les patients sujets à l’automutilation

SURGICAL RETINA Boston – mechentel news – Elizabeth J.Rossin et al ont conclu, dans une étude parue sur le site internet du magazine scientifique Ophthalmology Retina en Novembre 2020, que le décollement de rétine rhegmatogène (DRR) chez les personnes automutilées posait des problèmes thérapeutiques liés à la coopération limitée des patients, au caractère bilatéral, aux DRR chroniques et à des traumatismes sur des personnes vulnérables et négligées. Les auteurs ont mené une étude internationale, rétrospective, multicentrique et interventionnelle sur une série de cas, ils ont inclus les patients au comportement automutilateur de 23 centres qui présentaient un DRR dans au moins 1 œil. 107 yeux de 78 patients ont été inclus. 54% des patients présentaient un DRR bilatéral ou une atrophie du globe (phthisis bulbi) dans l’autre œil au dernier suivi. L’âge moyen au départ était de 15,7±11,4 ans et la proportion d’hommes était de 73,1%. Les diagnostics les plus courants en lien avec l’automutilation étaient un trouble du spectre autistique (35,9%), une trisomie 21 (21,8%), une déficience cognitive (12,8%) et une infirmité motrice cérébrale (12,8%). Les coups portés au visage (74,4%), les frottements oculaires (25,6%) et les coups portés à la tête (16,7%) représentaient les comportements les plus courants. Le suivi moyen était de 3,3±2,8 ans, les résultats chirurgicaux des yeux opérables ont été limités aux patients avec au moins 3 mois de suivi (81 yeux). Les chirurgies pratiquées étaient une vitrectomie seule (33,3%), une boucle sclérale seule (25,9%) et une vitrectomie avec boucle sclérale (39,7%), 5 boucles sclérales prophylactiques ont été réalisées. 23 yeux (21,5%) avec DRR ont été jugés inopérables, le taux de succès anatomique était de 23,1% sans tamponnement (37,2% en incluant l’huile de silicone), un ré-attachement a été obtenu dans 80% (36,3% sans tamponnement silicone) des cas. Des décollements de rétine avec configuration en entonnoir (p=0,006) et une vitréorétinopathie proliférante de grade C (p=0,002) ont permis de prédire l’échec du ré-attachement (p=0,04 et p=0,05, respectivement, en se limitant aux 64 patients avec suivi supérieur à 12 mois). L’utilisation d’une boucle sclérale a quant à elle permis de prédire le ré-attachement lors de l’intervention chirurgicale initiale (p=0,005) ou d’une autre chirurgie (p=0,008; P=0,012 et 0,002, respectivement, en se limitant aux patients avec suivi supérieur à 12 mois). Le ré-attachement anatomique était corrélé avec une meilleure acuité visuelle (p<0,001). L’équipe américaine a conclu que le décollement de rétine rhegmatogène des patients sujets à l’automutilation posait des challenges thérapeutiques liés au manque de coopération des patients, au caractère bilatérale, au DRR chronique et aux traumatismes d’une population vulnérable et négligée. Les auteurs précisent que le taux de succès chirurgical de cette étude compte parmi les plus faibles de la littérature, l’utilisation d’une boucle sclérale semble montrer de meilleurs résultats et restaure une fonction visuelle chez certains patients. (sk)

Auteurs : Elizabeth J Rossin, Irena Tsui, Sui Chien Wong, Kirk K Hou, Supalert Prakhunhungsit, Michael P Blair, Michael J Shapiro, Lisa Leishman, Aaron Nagiel, Jacob A Lifton, Polly Quiram, Alexander L Ringeisen, Robert H Henderson, Natalia Arruti, Dominic M Buzzacco, Shunji Kusaka, Philip J Ferrone, Peter J Belin, Emmanuel Chang, Jean-Pierre Hubschman, Timothy G Murray, Ella H Leung, Wei-Chi Wu, Karl R Olsen, C Armitage Harper 3rd, Safa Rahmani, Jessica Goldstein, Thomas Lee, Eric Nudleman, Linda A Cernichiaro-Espinosa, Jay Chhablani, Audina M Berrocal, Yoshihiro Yonekawa, Correspondance : Massachusetts Eye and Ear, Department of Ophthalmology, Harvard Medical School, Boston, Massachusetts, Electronic address: yyonekawa@midatlanticretina.com, Etude : Traumatic Retinal Detachment in Patients with Self-Injurious Behavior: An International Multicenter Study, Source : Ophthalmol Retina. 2020 Nov 22;S2468-6530(20)30463-2.doi: 10.1016/j.oret.2020.11.012. Online ahead of print, Web : https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2468653020304632?via%3Dihub

© 2019 -  mechentel medizin
Fachverlag und Nachrichtenagentur